Les conditions de détention de Michel Gbagbo suscitent la polémique

Michel Gbagbo se trouve actuellement à la prison de Bouna en Côte d’Ivoire mais ses conditions de détentions suscitent plusieurs interrogations. Certains l’annoncent mort, d’autres dans un état critique.

Les conditions de détention du fils de Laurent Gbagbo suscitent de nombreuses interrogations: est-il bien traité, a-t-il subi des violences, de quel mal souffre-t-il ?

Il y a huit mois déjà, Jacqueline Chamois, la mère de Michel Gbagbo et Toussaint Alain demandaient l’intervention de l’État français en vue de la libération de Michel Gbagbo détenu dans la prison de Bouna depuis le 11 avril 2011, date à laquelle son père a été renversé par Alassane Ouattara. De nombreuses rumeurs sur l’état de santé du fils du président déchu courent depuis sa détention.

Ainsi le 12 mars, le quotidien Notre Voie publie un article évoquant l’hospitalisation de Michel Gbagbo à la polyclinique internationale Sainte Marie pour une rage de dent, il a par ailleurs subi d’autres soins. Mais deux semaines après, le quotidien L’expression évoque une piqure de scorpion et non une rage de dent. Au même moment, il est annoncé pour mort à Abidjan mais également à l’étranger. Le 21 mars, l’un des avocats de Laurent Gbagbo saisi la Cour de justice de la Cédéao d’une procédure en référé justifiée par l’urgence et le péril dans lequel se trouvent Michel Gbagbo.

Lors d’une interview réalisée le 29 mars par Soir info, le ministre des Droits de l’Homme et des Libertés publiques, Gnénema Coulibaly revient sur les conditions de détention des proches de Laurent Gbagbo ainsi que sur l’état de santé de Michel Gbagbo. Pour lui, les droits de Michel Gbagbo sont respectés mais il précise que si son état de santé venait à se détériorer un transfert en France sera envisageable.