Les concerts de Koffi Olomide en Afrique du Sud annulés après sa condamnation pour viol

Koffi Olomidé

Deux grands concerts de Koffi Olomide prévus en Afrique du Sud ont été annulés. La star congolaise a récemment été reconnu coupable agression sexuelle sur l’une de ses anciennes danseuse âgée de 15 ans.

Koffi Olomide, 62 ans, de son vrai nom Antoine Agbepa Mumba, est la star du groupe Quartier Latin. Il devait se produire au Gallagher Convention Centre à Johannesburg le 28 juin et au Shimmy Beach Club au Cap deux jours plus tard. Mais des manifestants ont lancé une campagne sur les réseaux sociaux pour annuler ses concerts en raison de sa condamnation pour agression sexuelle au mois de mars dernier.

Les faits incriminés se sont déroulés en région parisienne entre 2002 et 2006. Les plaignantes, quatre de ses danseuses dont l’une âgée de 15 ans, l’ont accusé de leur avoir imposé des relations non consenties lorsque l’artiste donnait des concerts ou enregistrait en France. Koffi Olomidé a été condamné par le tribunal correctionnel de Nanterre à deux ans de prison avec sursis pour atteinte sexuelle sur mineure de 15 ans. Alors qu’il risquait jusqu’à 7 ans de prison ferme, le chanteur vedette de RDC n’était pas présent lors de son procès.

Koffi Olomide a été emprisonné en RD Congo en 2016 pour avoir frappé l’un de ses danseurs et condamné à une peine de trois mois d’emprisonnement avec sursis en 2012 pour avoir frappé son producteur. Il est aussi accusé par la police zambienne pour avoir frappé un photo-journaliste rwandais à Lusaka en 2012.

Les pétitions sur les réseaux sociaux ont donc été suivies d’effet : « Nous vous prions de noter que le spectacle de Koffi Olomide … n’aura pas lieu », a déclaré Charles Wilson, directeur général du Gallagher Convention Center, dans un communiqué. Un mouvement qui pourrait être suivi dans d’autres pays et signer le déclin définitif de la carrière de Koffi Olomide.