Les causes de discorde dans les couples

Les couples africains sont comme les autres. Ils s’aiment, se disputent, se fâchent, et divorcent également. Afrik.com vous propose un tour d’horizon des principales causes de divisions, voire de séparation sur le continent. A bon entendeur…

Comme partout ailleurs, l’Afrique n’échappe pas aux bisbilles dans les couples. Quels sont les motifs les plus fréquents de disputes sur le continent ? Pour quelles raisons des conjoints en arrivent-ils même à se séparer ? Afrik a cherché à en savoir plus.

 Maître Marie-Elise Gbedo, avocate et Présidente de l’association des femmes juristes du Bénin

« L’absence d’amour entraîne de nombreuses frictions »

« Il existe de nombreuses causes de discordes dans un couple. Généralement, l’implication (excessive) de la famille dans la relation a pour conséquence de compliquer bien des choses. Ensuite, il existe des relations bâties sur le désir et les intérêts. Ces genres de relations ne sont pas durables, car dépourvues de tous fondements amoureux. Cette absence d’amour entraîne donc de nombreuses frictions. Au final, la gestion du quotidien s’avère très peu évidente, et beaucoup de couples perdent leurs illusions. »

 Mélinda, étudiante à Johannesburg (Afrique du sud)

« L’adultère est un réel problème »

« Moi j’ai un réel problème avec l’adultère ! Par exemple, il n’y a pas longtemps, j’ai été déçue du comportement de mon ex-petit copain. En effet, on était ensemble depuis assez longtemps, et on s’aimait. Jusqu’à présent, je n’arrive pas à comprendre pourquoi il a éprouvé le besoin de me trahir. Je n’ai pas manquée d’être sincère avec lui, et tout ce que je récolte c’est de la déception. Le pire c’est que je ne lui en veux même pas. Secrètement je souhaite même qu’on se remette ensemble. Sinon je me suis promis de ne plus me laisser faire. Maintenant je suis devenue intransigeante à ce sujet. A la moindre incartade, on s’explique. Les hommes ont tellement été volages que maintenant les femmes aussi s’y mettent. Elles en ont marre de subir ! On ne fait que froisser leur fierté, alors maintenant elles se vengent.»

 Elie, informaticien à Lomé (Togo)

« L’incompréhension et l’égocentrisme sont à bannir »

« Je pense que l’absence de dialogue au sein des couples est un mal endémique. Il est impossible d’espérer durer si on ne prend pas le temps de discuter avec son conjoint ou sa conjointe. Sinon autant renoncer à vivre ensemble, ça permet d’éviter les désagréments. Quand je sors avec quelqu’un, j’essaie de discuter le plus possible avec elle. Généralement, on ne se cache rien, on ose tout se dire, même les choses qui fâchent. Au moins, on règle nos différends sur le champ, et cela nous évite d’accumuler les frustrations. L’égocentrisme est également à bannir. J’ai eu un ami qui se permettait de tromper sa copine, sachant d’avant qu’il serait pardonné. C’est absurde et malhonnête !»

 Daniel-Gérard, médecin à Conakry (Guinée)

« Il ne faut pas chercher à changer la personnalité de son conjoint »

« Généralement, lorsque l’on cherche à me changer, je n’hésite pas à prendre mes distances. L’amour, selon moi, c’est accepter l’autre comme il est. Je suis prêt à faire des concessions, car il en faut si l’on veut que les choses fonctionnent, mais il ne faut pas exagérer. Je veux bien faire la vaisselle, mais que l’on ne me demande pas de ne plus voir mes ami(e)s. Il faut être deux pour aimer, et dans un couple, chacun a son importance. Il ne faut pas jouer avec mon amour-propre. Si j’aime me retrouver avec mes ami(e)s, c’est parce que cela me permet de voir autre chose. Quand je rentre, c’est un plaisir pour moi de retrouver ma femme. Il ne faut pas empêcher son conjoint de s’épanouir en dehors du couple. C’est comme une bouffée d’oxygène, et chacun se sent mieux après. »

 Aurélie, traductrice à Ouagadougou (Burkina-Faso)

« La distance peut tuer un couple »

« Moi je pense que la distance peut être cause de dispute, voire de séparation. Je m’explique : en admettant que deux personnes qui s’aiment à la folie soient contraintes de se séparer pour cause de voyage à l’étranger. L’amour, aussi fort qu’il puisse être, ne résiste pas au temps. Au départ, ils s’appellent souvent, se rassurent, se disent des mots doux…mais il y a toujours une période d’engueulades et de frustrations. La relation s’étiole et ils en arrivent à se séparer. A qui la faute dans ce cas ? Ils sont à la fois coupables et victimes. L’amour se nourrit de proximité.»

 Thidjane, médiateur à Lagos (Nigéria)

« La modernité en question »

« Le téléphone portable est un véritable calvaire chez moi. Dès que mon portable sonne, je peux presque être à peu près sûr que je vais avoir droit à des commentaires. Qui est-ce, c’est pour quoi, pourquoi on t’appelle si tard ? Toutes ces questions m’exaspèrent. Avant je cherchais à m’expliquer, mais j’ai fini par comprendre que cela ne sert à rien. Quand ma femme commence à s’énerver, je quitte la pièce ! Ce n’est pas un signe de faiblesse, ni une preuve de culpabilité, c’est juste que j’évite les conflits. En plus, j’ai toujours des contacts avec mes anciennes amies, et c’est très mal vu. Personnellement, je ne vois pas pourquoi je ferais comme si je ne les connais pas, alors que j’ai vécu des choses avec elles. C’est ce climat de suspicion qui finit par favoriser les tromperies, car à force d’être accusé à tord, on finit par vraiment commettre l’irréparable.»

 Fatima, avocate à Casablanca (Maroc)

« Les vieux couples résistent plus que les jeunes couples »

« Les couples d’aujourd’hui ne ressemblent pas à ceux d’hier. Malgré tout ce qu’on peut dire sur l’ancien temps, je pense que nos parents savent mieux conserver un ménage que nous. Cela tient du fait du statut de la femme, qui n’est plus le même. Avant elle n’avait pas son mot à dire, mais aujourd’hui c’est différent, elle participe à la vie du foyer, donc prend plus d’initiatives. Les femmes refusent de subir, et répondent à leurs maris, et eux cela les irrite. Les temps changent, et le fait qu’il y ait une dispute entre l’homme et la femme illustre cette évolution.»

 Karine, assistante de direction à Brazzaville (Congo)

« L’argent crée des divisions »

« L’argent est un excellent vecteur de disputes. Comme le monde est dirigé par les intérêts, quand l’argent vient à manquer, l’amour disparaît aussi. Un couple peut se disputer parce que l’armoire à provision est vide. Dès que les conditions sociales se dégradent, la maison se transforme en champs de bataille. Mais généralement, si on en reste juste aux disputes, c’est parce qu’on est obligé d’évacuer ce qu’on ressent au plus profond de son cœur. Ce genre de disputes participent à consolider la vie de couple. »

 Ismaël, pasteur à Accra (Ghana)

«La prudence n’exclut pas la confiance…et vice versa »

« Le manque de confiance est à la base de nombreux différends. Dans certains couples, il règne un tel climat de suspicion qu’ils sont constamment au bord de l’explosion. Une relation pour être durable doit se baser sur la confiance. C’est une condition sine qua none. Cela dit, il s’agit également de ne pas abuser de la confiance et de l’amour d’autrui. Les gens oublient trop souvent l’importance de l’engagement dans un couple. Ce paramètre n’est pas à prendre à la légère. Si l’on est marié : c’est pour la vie. Pour le meilleur et pour le pire. Dans un couple il est indispensable de communiquer. »

 Nesta, avocat à Yaoundé (Cameroun)

« Trop d’amour tue l’amour »

« L’excès d’amour cause beaucoup de désagréments. Si l’un des conjoints se montre trop entreprenant, cela peut étouffer l’autre. Il faut savoir aimer à petite dose, si l’on veut que l’amour dure toujours. Personnellement je n’aime pas les partenaires trop collantes. On ne peut pas être ensemble 24h/24 ! Chacun se doit de vivre sa vie, tout en se rappelant qu’il a laissé quelqu’un à la maison, ou qu’il est avec quelqu’un. Moi je déteste que l’on m’appelle toutes les 5 minutes. Je n’arrive pas à tenir ce rythme une semaine. Il est vrai qu’au début, ces petits signes d’affection s’apprécient, mais quand ils deviennent trop fréquents, on arrive à saturation. Et c’est dommage ! »

 Samuel, Libreville (Gabon)

«La routine tue la séduction»

« La monotonie est à l’origine de tous les déboires. A force de se voir tous les jours, on arrive parfois à saturation. De petits incidents peuvent se transformer en affrontement. Il n’y même plus de tentative de séduction, et ce qu’on a chez soi ne satisfait plus. »

 Retrouvez sur Africa N°1, Eugénie Diecky, dans « Les matins d’Eugény », de 9h30 à 12H, qui abordera, courant janvier depuis Paris, le thême des sources de discorde au sein des couples.