Les Catalans voyagent au Maroc

La Villa des Arts de Casablanca expose une collection de 30 oeuvres d’orientalistes catalans. Quatre artistes du 19ème siècle offrent leurs regards réalistes sur le Maroc.

C’est un professeur d’histoire de l’université de Barcelone, ardent adepte d’orientalisme, qui a imaginé cette exposition. La visite du Premier ministre de Catalogne au Maroc, en février dernier, lui a permis de concrétiser son rêve. Pour consolider les liens d’amitié qui existent entre ces deux peuples, favoriser le dialogue socio-culturel, cet accrochage est organisé par l’Institut Catalan de la Méditerranée en collaboration avec l’Agence espagnole de coopération internationale, l’ambassade d’Espagne au Maroc, et l’Institut Cervantès.

Fortuny, meilleure source d’inspiration

L’exposition « Visions du Maghreb » présente des séries de dessins, de gravures, d’huiles et aquarelles… décrivant les scènes quotidiennes des Marocains : des cavaliers, des femmes, des intérieurs… Quatre artistes des années 1830-50 ont donné leurs impressions passionnées sur la réalité et le paysage marocain de l’époque.

Le premier, Maria Fortuny, le chef de file, venu à plusieurs reprises au Maroc, a inspiré Josep Tapiro, son disciple. Quant à Tomas Moragas et Antoni Fabrès, ils ont découvert la peinture africaine à travers le regard de Maria Fortuny car aucun n’y a mis les pieds.

 » L’exposition se tient à la Villa des Arts, spécialisée normalement dans l’art moderne, car c’est le seul musée qui offre des garanties de sécurité. Ce musée de la Fondation ONA ( Omnium Nord Afrique ) est, en effet, le seul sécurisé à Casablanca pouvant accueillir des oeuvres de valeur « , précise Sylvia Pelhasson, directrice de la Villa des Arts.

L’exposition itinérante se tient en ce moment à Casablanca, jusqu’au 18 avril. Elle se prolongera à l’Institut Cervantès de Tanger du 24 avril au 13 mai, ensuite sera visible à l’Ecole des Beaux Arts de Tétouan, du 28 mai au 17 juin.