Les Bleuets plument les Aiglons

Le Nigeria a raté sa passe de trois. Les Aiglons ont été sévèrement battus par les Bleuets français, en meilleure forme, par trois buts à zéro. Les nouveaux champions du monde ont été supérieurs sur tous les plans sur le représentant africain.

3-0. Décidément, la France est abonnée à ce score dans les grands moments. C’est par le même score que celui de leurs aînés contre le Brésil, en 1998, que les Bleuets ont disposé des malheureux Aiglons. Le Nigeria a été l’équipe la plus stable, et de loin la plus brillante dans ces Championnats du monde des moins de 17 ans, mais a sombré totalement durant la Finale contre une équipe de France très inspirée. Pourtant, les Aiglons ont été les seuls à infliger une défaite aux Bleuets lors des matchs de poule, 2-1.

Jusqu’à la 34e minute, la rencontre était plutôt équilibrée, même si l’équipe nigériane a été malmenée par le duo havrais Florent Sinama-Pongolle et Anthony Le Tallec. C’est d’ailleurs Sinama-Pongolle qui inscrit le premier but.

Les héros étaient fatigués

Déjà dans les vestiaires, on sentait que les Aiglons avaient du plomb dans l’aile. Il leur manquait la rage de vaincre comme s’ils s’étaient résignés à la défaite. Dépassés physiquement, ils n’arrivaient pas à construire le jeu, laissant aux Français le champ libre pour mener des actions incisives. Sur une belle ouverture de Mourad Meghni – qui évolue à Bologne – Anthony Le Tallec double la marque avec un tir imparable à la 53e minute. La rencontre tournait au cauchemar pour l’équipe africaine. Le troisième but (80e minute) démolit le moral des Nigérians. Le score aurait plus être plus large car la défense nigériane était inexistante.

Pour sa part, le Burkina Faso a battu l’Argentine par deux buts à Zéro pour la troisième place. Mais l’histoire ne retiendra que la défaite des Aiglons et le premier succès des Bleuets, dignes espoirs des Bleus.