Les banques marocaines s’emparent du Net

La Banque marocaine du commerce du commerce extérieur, BMCE, investit le Net. Elle vient de lancer trois nouveaux sites banquiers interactifs en direction des entreprises et des particuliers.

Import-export, consultation de comptes, études de marchés, la banque marocaine du commerce extérieur, BMCE, entend investir la Toile.  » Nous voulons créer une dynamique car nous croyons fermement aux nouvelles technologies. Notre ambition n’est pas de faire dans le figuratif, d’avoir une vitrine sans rien derrière, mais de proposer des transactions bancaires à nos clients « , s’enthousiasme Karim Benyazza, chef de projet. La BMCE a décidé de s’imposer dans la Net banque en lançant, presque simultanément, trois sites en direction des entreprises et des particuliers.  » Nous offrons aussi bien des informations gratuites pour les particuliers que des études de marchés et même un suivi des transactions aux PME-PMI marocaines et étrangères « , explique Karim Benyazza.

E-Bank ou la banque à domicile

La banque propose, via son site interexmaroc, 12 000 pages gratuites sur 80 pays et 100 opportunités chaque semaine.  » En clair, un entrepreneur qui veut importer des bottes en cuir de l’Italie nous fait une requête et, dans les 24 heures, il reçoit une réponse complète : entreprises spécialisées, visas, billets, comparaison des prix, fiscalité,… « , s’enflamme le banquier.  » BMCE Bank des années 2000 compte être, au Maroc, au coeur du processus d’éclosion de la « New Economy« , de cet embryon de cyber-économie où se développera progressivement le commerce électronique, l’ e-commerce des services bancaires et financiers, au même titre que d’autres services « , prophétise Othman Benjelloun, président directeur général de l’institution.

Les particuliers peuvent consulter leurs comptes à distance et faire des simulations sur leur crédit logement ou consommation. A partir du mois de mai, ils pourront effectuer directement des transactions commerciales et boursières avec un système sécurisé. Et la BMCE se placera ainsi à l’avant-garde du Maghreb de demain.