Les athlètes africains chez sa Majesté la Reine

Avec 104 médailles les couleurs de l’Afrique ont flotté haut, lors des 17èmes Jeux du Commonwealth qui se sont tenus du 25 juillet au 4 août dernier à Manchester (Angleterre). Pendant 10 jours, les athlètes africains se sont fortement distingués dans plusieurs épreuves.

Un bilan tout à fait honorable et de belles performances pour les athlètes africains aux derniers championnats d’athlétisme du Commonwealth. Cette 17èmes édition s’est refermée, dimanche dernier à Manchester en Angleterre, avec un total de 104 médailles africaines. Sur le tableau des médailles, sept nations se sont illustrées pour avoir décroché l’or avec 32 médailles du précieux métal.

L’Afrique du Sud s’est hissée en tête des treize pays du continent, grâce à ses 46 podiums dont 9 sur la plus haute marche. Deux d’entre elles ont été décrochées par la nageuse Nathalie Du Toit aux 50 et 100m nage libre en handisport. Une double victoire récompensée par le titre d' » athlète exceptionnel  » de ces jeux. La Sud-africaine qui a perdu sa jambe gauche après un tragique accident a par ailleurs atteint la finale du 800 métres nage libre chez les valides. Un exploit.

Des athlètes de poids

Avec 9 médailles d’or sur ses 12 médailles, le Cameroun s’impose à la seconde place du classement africain. Trois triples victoires remportées exclusivement en haltérophilie. Dans les catégories des moins de 69kg et moins de 85kg, Tientcheu Dabaya et David Matam Matam empochent à eux deux 6 médailles d’or. A la force de ses bras, la camerounaise Madeleine Yamechi s’est également offert trois précieuses décorations en moins de 69kg.

Les autres pays ont pu compter sur leurs vedettes à Manchester. Le sprinter namibien, Frankie Fredericks était sans conteste la star africaine de ces jeux. Sur le 200 m, il a raflé l’or en 20 secondes 06, à quelques dixièmes de sa meilleure performance de l’année réalisée à Rome en juillet dernier. A 34 ans, il accroche une huitième médaille à son palmarès après deux années infructueuses, marqué par de multiples blessures. Les Africains ont également brillé sur le 800m avec la victoire attendue de la Mozambicaine, Maria Mutola en 1minute 57 frôlant de très prêt le record des Jeux du Commonwealth. Elle offre ainsi au Mozambique son unique médaille.