Les 2 jours du green business et de l’investissement en Afrique

En partenariat avec UBIFRANCE, l’association Alternatives Nord-Sud/Sud (ALTERNOSS) organise pour la première fois à Paris un forum sur le green business et l’investissement en Afrique. Les 2 jours du green business et de l’investissement en Afrique auront lieu le 24 et 25 septembre 2009.

Cette initiative novatrice est unique et exemplaire pour plusieurs raisons :

 La corrélation entre changement climatique et développement économique

 La présentation des opportunités de green business en Afrique et les pistes de financement

 La valorisation des initiatives africaines

 Un forum d’affaires entre les éco-entreprises françaises et africaines

 Une réflexion sur le rôle de la diaspora dans l’émergence du green business sur le continent

Stratégie climat en Afrique : un outil indispensable aux politiques de développement

Plusieurs pays africains ont réalisé de volumineux rapports sur le développement durable. D’un point de vue concret, rares sont ceux qui intègrent les conséquences (en cours ou à venir) du changement climatique dans leur politique de développement. Comment lancer un programme agricole sans prendre en compte la baisse du rendement, la sécheresse et la raréfaction en eau causées par l’augmentation des gaz à effet de serre? De la fonte des neiges du Kilimandjaro à la disparition du lac Tchad en passant par la désertification au Sahel et la pénurie d’eau au Maghreb, les impacts du changement climatique sont déjà visibles en Afrique avec des conséquences économiques, sociales et géopolitiques.

A quelques mois des négociations climatiques qui auront lieu à Copenhague et dans un contexte général de croissance verte, à l’exception de l’Ile Maurice, aucun pays Africain n’a défini une stratégie globale de green business et de création d’emplois verts. On observe des initiatives ponctuelles sur certaines thématiques (énergies renouvelables, biocarburants, etc.). La définition d’une stratégie de croissance verte est d’autant plus nécessaire qu’il y a une volonté politique au niveau mondial et une réelle demande en produits et services verts ou respectueux de l’environnement.

L’Afrique est le continent où le gisement de green business et les opportunités de création d’emplois verts sont quasi inépuisables.

Combien coûte le green business ? Paradoxalement, la mise en place d’une stratégie de green business et de création d’éco-entreprise est moins coûteuse en Afrique que dans le reste du monde. En effet, avec des sols « moins » pollués par les engrais et encore fertiles, le développement de l’agriculture biologique par exemple est économiquement plus viable en Afrique. De même le retour sur investissement est très court en Afrique pour les énergies renouvelables comme le solaire, la géothermie et la biomasse. La récupération des gaz torchés est intéressante pour les entreprises pétrolières grâce notamment au Mécanisme de Développement Propre.

Dans l’industrie, l’éco-conception des produits et services, la maîtrise de la consommation d’énergie, la réduction et la valorisation des déchets permettent à l’entreprise de maîtrise ses coûts et de contribuer à la préservation de l’environnement. Malgré l’absence d’impulsion politique, de nombreux entrepreneurs africains ont créé des éco-entreprises et sont pionniers dans la mise en oeuvre du green business sur le continent.

Il reste maintenant, aux Etats Africains, aux partenaires du développement, à la diaspora, aux entrepreneurs et investisseurs à dynamiser ce secteur émergent sur le continent. Permettre des rencontres d’affaires entre les éco-entreprises françaises et africaines, démontrer la nécessité de définir une stratégie et d’investir dans le green business en Afrique, tels sont les défis à relever pendant ces deux jours.

INTRODUCTION

La crise économique a permis de démontrer que l’essor de l’Afrique ne passe plus par l’Aide Publique au Développement. De la même manière que les Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication ont contribué au développement de l’Asie, le green business peut être un tremplin au développement durable de l’Afrique. Mécanisme de Développement Propre, gestion durable des déchets et des forêts, écotourisme, économie sociale, agro-carburants, éco-industries, commerce équitable, éco-construction, aménagement durable à haute intensité de main d’oeuvre, agriculture biologique et énergies renouvelables, les opportunités de business vert sont nombreuses sur le continent. Ce virage de l’Afrique vers le green business permettra également de relancer la croissance économique sur d’autres continents notamment ceux confrontés à des fermetures d’usine. Le développement durable et la création d’éco-entreprises en Afrique offrent donc de nombreuses opportunités d’affaires pour les entrepreneurs et les investisseurs.

Représentant désormais la sixième sous-région d’Afrique, la diaspora est un atout pour la croissance verte sur le continent. Cette contribution de la diaspora africaine peut se traduire par : la création et/ou l’investissement dans les éco-entreprises, l’apport d’une expertise technique, le transfert de compétences et le rôle de ponts entre les éco-entreprises du Nord et du Sud sans oublier le partenariat Sud-Sud.
Face à ces constats l’association Alternatives Nord-Sud/Sud (ALTERNOSS) en partenariat avec UBIFRANCE, PFAC et Dirigeantes Sans Frontières organise à Paris le 24 et 25 septembre 2009, le colloque et le forum d’affaires « investissement et green business en Afrique »

OBJECTIFS ET RESULTATS ATTENDUS
_ OBJECTIFS

La rencontre vise les objectifs principaux suivants:

 Présentation des opportunités de green business et la création d’éco-entreprises en Afrique

 Mise en exergue des impacts du changement climatique sur l’entreprenariat en Afrique

 Impulser la création d’une plate-forme d’affaires entre les éco-entreprises du Nord et du Sud

 Stimuler l’envie d’entreprendre au sein de la diaspora africaine

RÉSULTATS ATTENDUS

En adéquation avec les objectifs définis, voici les résultats attendus :

 Accroissement du goût d’entreprendre et implication de la diaspora africaine dans la création ou le développement d’écoentreprises
sur le continent

 Sensibilisation des décideurs et investisseurs sur les conséquences du changement climatique et les opportunités offertes par
le green business en Afrique

 Présentation des opportunités offertes par la croissance verte pour l’investissement en Afrique

 Initiation d’une réflexion sur la mise en oeuvre opérationnelle d’une plate-forme d’affaires entre les éco-entreprises du Nord et
du Sud

 Favoriser les rencontres d’affaires entre les entrepreneurs africains et occidentaux

24/09/09 : DINER-NETWORKING ET COLLOQUE: CRISE ECONOMIQUE, ENERGETIQUE ET ECOLOGIQUE: OPPORTUNITES DE GREEN BUSINESS ET CONTRAINTES POUR INVESTIR EN AFRIQUE

Millenium Club : 29, Rue du Colisée Paris 8ème Métro Franklin Roosevelt

25/09/09 : FORUM D’AFFAIRES: INVESTISSEMENT ET GREEN BUSINESS EN AFRIQUE

UBIFRANCE: 77, Boulevard Saint-Jacques Paris 14ème M: Denfert Rochereau ou St Jacques

Avec la participation de :
· S.E. Monsieur Simon MBOSO KIAMPUTU, Ministre de l’Industrie, RD Congo
· Mahamadou SAKO : Ancien Ministre de la Privatisation, Associé, Deloitte, Vice-président du comité Afrique, MEDEF
· Lionel ZINSOU : Président de PAI Partners, Conseiller spécial du Président Béninois
· Gilles GARCIA : Vice-Presidency External Affairs, Banque Mondiale
· Lydie BOKA : Directrice de StrategiCo
· Pierre RADANNE : Expert International, Directeur du cabinet Futur Facteur 4 et ancien président de l’ADEME

Contact: Téné Thierry: président d’ALTERNOSS : +33 6 21 93 91 45 alternativenordsudsud@yahoo.fr