Législatives au Rwanda : la victoire annoncée de Paul Kagame

La population rwandaise s’est rendue aux urnes lundi matin pour les deuxièmes législatives depuis le génocide de 1994. Ces élections, pour lesquels 80 sièges sont à pourvoir, se dérouleront jusqu’à jeudi selon un mode de scrutin accordant une large représentation aux femmes qui forment 55 % des 4,8 millions d’électeurs rwandais. Faute d’opposition, le parti du président Paul Kagame semble assuré de la victoire.

Il est 06H00 du matin au Rwanda. Les bureaux de vote viennent d’ouvrir. Ce lundi, la population rwandaise doit se rendre aux urnes pour les deuxièmes législatives depuis le génocide de 1994. Ces élections, pour lesquels 80 sièges sont à pourvoir, s’étaleront jusqu’à jeudi selon un mode de scrutin où les femmes sont largement représentées (55% des 4,8 millions d’électeurs sont des électrices).

Pour ces législatives, pas de grande surprise. Faute d’opposition, la coalition du parti du Front patriotique rwandais (FPR) de l’actuel président Paul Kagame et six petits partis fait à nouveau figure de favori. Et ce n’est pas les autres partis à savoir le parti social-démocrate (PSD) et le Parti libéral (PL) qui vont les concurrencer. Leurs formations politiques avaient soutenu Paul Kagame aux élections présidentielles de 2003 et la véritable opposition, qui compte une douzaine de partis, s’est réfugiée à l’étranger depuis la fin du génocide. Selon RFI, les forces démocratiques unifiées (plateforme de partis d’opposition) auraient, depuis Bruxelles, qualifié ces élections d’écran de fumée, arguant que le FPR monopoliserait le pouvoir et verrouillerait les médias.

Un scrutin sous haute vigilance

A l’occasion de ces législatives, une mission d’observation de l’Union européenne s’est déployée dans le pays afin de superviser le scrutin. C’est lors d’une conférence de presse organisée mercredi à Kigali que les observateurs rendront leurs conclusions sur le déroulement de ces élections. Les législatives se composeront en trois temps forts. Lundi, les électeurs choisiront 53 députés, élus pour cinq ans. Mardi, des collèges électoraux de femmes éliront 24 représentantes. Cette particularité fait du Rwanda, l’un des pays au monde où la représentation féminine est la plus élevée au Parlement. Après les femmes, le Conseil national de la jeunesse choisira mercredi parlementaire. Et pour finir, jeudi, dernière étape des élections, la Fédération des associations des personnes handicapées élira son représentant.