« Leaving Neverland » : ce documentaire sur un Michael Jackson « pédophile » fait polémique

Michael Jackson

« Leaving Neverland », c’est l’intitulé d’un documentaire qui fait de fracassantes révélations sur Michael Jackson accusé de pédophilie, déclenchant une vive polémique à travers le monde entier. Les détails.

Dans le documentaire fait en deux parties et qui doit être retransmis ce jeudi 21 mars 2019 sur M6, la parole est donnée à deux hommes qui accusent Michael Jackson de les avoir violés alors qu’ils étaient enfants. En clair : Michael Jackson est accusé de pédophilie. Selon Dan Reed, le réalisateur de ce documentaire, Michael Jackson aurait abusé de petits garçons. Ces accusations ne sont pas une nouveauté, note Paris Match, soulignant que Michael Jackson, de son vivant, avait été entendu par la justice pour des cas similaires.

« Les enquêteurs de la police et les procureurs savaient que c’était un pédophile, ils avaient toutes les preuves qu’il fallait, affirme le réalisateur. La société elle, a été complaisante en acceptant cette image de bébé Jésus complètement innocent que Michael Jackson se donnait. Il s’entourait d’enfants en faisant passer cela pour une normalité excentrique pour cacher ce qu’il faisait », a confié le réalisateur à Paris Match.

Et c’est justement de cette tranche de vie de Michael Jackson qu’il s’est agi dans « Leaving Neverland », diffusé sur M6 ce jeudi soir, alors que le réalisateur donne la parole à deux supposées victimes de Michael Jackson. Il s’agit de Wade Robson, un danseur et chorégraphe australien de 36 ans que Michael Jackson avait coopté, et James Safechuck, un développeur de 41 ans qui avait tourné une publicité Pepsi avec Michael Jackson, alors qu’il n’avait que 9 ans. C’est par la suite qu’il deviendra un proche ami du musicien avec qui il montera sur scène à plusieurs reprises.

Dans le documentaire, les deux personnages racontent avoir été violés par Michael Jackson à plusieurs reprises. Ce, durant leur enfance et même à l’adolescence. C’était, selon eux, vers la fin des années 80. Lesquels témoignages ont déclenché une levée de boucliers avec des fans de Michael Jackson, établis dans les quatre coins de la planète, et qui réfutent avec la dernière énergie les accusations à l’encontre de leur défunte idole.