Le yuan chinois et le yen japonais intègrent les devises du Zimbabwe

Les devises chinoise, japonaise et indienne sont désormais autorisées à circuler au Zimbabwe, selon la Banque centrale du pays.

Le gouverneur adjoint de la Banque centrale du Zimbabwe, Charity Dhliwayo, a indiqué, dans un communiqué, que de nouvelles devises allaient être acceptées dans le pays. Le yuan chinois, le yen japonais et la roupie indienne seront en effet prochainement autorisés à circuler au Zimbabwe.

Depuis l’effondrement du dollar zimbabwéen en 2009, le pays a adopté un système monétaire incluant plusieurs devises dont les plus employées sont le dollar américain et le rand sud-africain. D’autres monnaies sont également autorisées à circuler telles que la livre sterling et le pula botswanais.

L’introduction future des devises chinoise ou japonaise entrent dans le cadre de la volonté du gouvernement d’élargir le nombre de devises dans le pays. Dans un communiqué publié en décembre dernier, le ministre zimbabwéen des Finances, Patrick Chinamasa, avait indiqué la mise en place de ce système d’ouverture des devises.

La décision d’autoriser le yuan au Zimbabwe se traduit notamment par le fait que la Chine est le principal partenaire commercial du pays. Le volume des échanges bilatéraux entre les deux pays a dépassé un milliard de dollars américains pendant deux années consécutives, depuis 2012.