Le Soudan reçoit plus de 10 milliards de dons alimentaires

Le Soudan a reçu une subvention de 20 millions de dollars (10,7 milliards FCFA) par le biais du Programme alimentaire mondial,qui aiderait à atténuer la pénurie de blé dans ce pays d’Afrique de l’Est.

Le gouvernement américain a honoré son engagement du mois de novembre de fournir 65 000 tonnes de blé au Soudan. Dans un communiqué de presse, l’Agence des États-Unis pour le développement international a déclaré que la subvention de 20 millions de dollars (10,7 milliards FCFA) donnée au peuple soudanais par le biais du Programme alimentaire mondial, aiderait à atténuer la pénurie de blé.

« Ce don aidera à atténuer une pénurie importante de blé, alors que le peuple soudanais fait face à des besoins croissants en raison d’une économie difficile, des inondations historiques plus tôt cette année et de la pandémie du Covid-19. Les États-Unis reconnaissent le rôle de leadership essentiel du Premier ministre soudanais, Abdalla Hamdok, dans la fourniture de cette aide importante au peuple soudanais. Le Gouvernement de transition dirigé par des civils du Soudan utilisera le blé pour aider à réduire les pénuries de farine et de pain, dans la région du grand Khartoum », indique le communiqué.

Selon le gouvernement américain, cet accord s’inscrit dans le cadre de son assistance solide au Soudan, qui a totalisé près de 437 millions de dollars (234,6 milliards FCFA) d’aide humanitaire au cours de l’exercice 2020. L’assistance totale comprenait 32 millions de dollars (17,1 milliards FCFA) et 50 millions de dollars (plus de 26,8 milliards FCFA) promis pour répondre à la pandémie de Covid-19 et le financement du développement, respectivement.

« Le gouvernement de transition soudanais a réformé les lois et les institutions étatiques pour mieux représenter et mieux répondre au peuple soudanais, et s’est engagé dans des négociations difficiles avec les groupes armés pour signer un accord de paix, en octobre. Ces efforts démontrent l’engagement du Gouvernement à mettre fin au terrorisme et à des décennies de violence et de corruption au Soudan. Les États-Unis attendent avec impatience une nouvelle ère de coopération avec le gouvernement de transition, la société civile et le secteur privé au Soudan, pour apporter stabilité et prospérité au peuple soudanais », a déclaré le gouvernement américain.

À rappeler que les États-Unis ont formellement retiré, lundi, le Soudan de leur liste des pays soutenant le terrorisme, où il figurait depuis 1993. L’inscription sur cette liste empêchait les pays étrangers de commercer et d’investir au Soudan sous peine de sanctions.