» Le Soir Echos », nouveau venu dans les kiosques marocains

Pour lancer ce nouveau titre, Rachid Nini a su débaucher les meilleures plumes francophones du pays. Il a notamment recruté Driss Bennani, illustre pour ses « interrogatoires » publiés dans l’hebdomadaire TelQuel, et lui a confié la rédaction en chef du quotidien. Le journal est en kioske depuis le 11 février.

« Ce qui m’a séduit, c’est l’opportunité de participer au lancement d’un quotidien réellement libre et indépendant » a expliqué Driss Bennani à APN.

Interrogé sur la ligne éditoriale de Soir Echos, Bennani assure qu’il s’agit d’ « un journal indépendant qui n’est avec aucun groupe, ni religieux, ni politique, ni économique. Nous avons très peu de sujets tabous », a-t-il poursuivi.

Citons entre autres plumes Khalid Tritki, qui vient également de TelQuel et Hakima el Mariky, une ancienne du quotidien francophone L’Economiste.

De format berlinois, Le Soir Echos compte une vingtaine de pages dont un cahier économique quotidien. Paraissant cinq jours sur sept, le nouveau titre du groupe Al Massae est vendu 3 dirhams (0,30 euros) et tire à 21 350 exemplaires.

APN a recueilli les avis de quelques professionnels de la presse marocaine sur cette nouvelle publication. « Le Soir a une belle maquette, identique à celle du Figaro en termes de couleur et de choix des caractères. Les photos sont très belles et occupent entre le tiers et la moitié de l’espace rédactionnel », estime une personnalité de la scène médiatique marocaine qui a préféré rester anonyme. « La politique nationale occupe l’essentiel de l’espace, avec une très large place donnée aux islamistes qui étaient deux fois en Une en quatre jours. Globalement, il ne cherche pas l’information mais plutôt le commentaire de l’information donnée par d’autres journaux, la veille ou l’avant-veille », poursuit-elle.

Son de cloche plus enthousiaste de Sanaa Elaji, journaliste de l’hebdomadaire Nichane qui juge le nouveau titre « plutôt bien » ainsi que de Aziz Daki, journaliste et professeur de journalisme qui trouve Soir Echos tout simplement « excellent ». « C’est le meilleur quotidien francophone imprimé au Maroc et indépendant de surcroît par rapport à l’édition arabe Al Massae. S’il continue sur sa lancée, pas de doute, ce sera le journal référence» estime Daki.

 Consulter le site d’APN