Le smartphone mieux vendu que le portable classique

Pour la première fois, les ventes de smartphones ont dépassé celles des mobiles classiques au deuxième trimestre, selon le cabinet Gartner. Dans le monde, 225 millions de téléphones multifonctions, qui offrent notamment un accès à Internet, se sont vendus au deuxième trimestre, selon les données de l’expert, soit 51,8% des ventes d’appareils de téléphonie mobile.

225 millions de smartphones ont été vendus dans le monde au deuxième trimestre contre 210 millions de téléphones simples, selon une étude du cabinet Gartner. Les smartphones ont remporté un franc succès en Asie-Pacifique avec une explosion des ventes de 74,1% et en Amérique Latine où la hausse atteint 55,7% ainsi qu’en Europe de l’Est (+31,6%).
Le numéro un du marché, Samsung Electronics, a confirmé sa place de leader avec 107 millions d’appareils vendus (toutes catégories confondues) sur le trimestre, soit 24,7% du marché mondial. Sur ce total, 71 millions étaient des smartphones, le Sud-coréen disposant d’une part de marché de 31,7%.

Celle du numéro deux du marché, l’Américain Apple, dégringole et passe à 14,2% contre 18,8% un an auparavant. LG Electronics devient le troisième fabricant de smartphones avec 3,8% de parts de marché, devant Lenovo (2,8% de parts de marché). Nouveau coup dur pour le Canadien Blackberry. Le « moteur » du terminal de l’Américain Microsoft lui est, pour la première fois passé devant. Le premier système d’exploitation reste celui d’Android de Google avec 79% de parts de marché, devant l’iOS d’Apple (14,2%), suivi de Microsoft (3,3%) puis Blackberry (2,7%), bien en deçà des 20 % atteints par le Canadien à la fin 2009.

Contrairement à ses concurrents, Blackberry possède son propre système d’exploitation (OS). Il cherchait ainsi à s’imposer comme le « troisième écosystème », une alternative jugée « indispensable » par de nombreux observateurs au duopole Apple/Google. Or, les chiffres de Gartner montrent que Blackberry n’a pas réussi cette mission. Mais le Canadien espère une nouvelle dynamique: la direction a déclaré cette semaine qu’elle explore toutes les pistes, y compris celle d’une vente. Reste à savoir si la nouvelle stratégie lui permettra de redresser la barre.