Le Sénégal a son nouveau gouvernement

Vingt-quatre heures après sa nomination, le Premier ministre, Abdoul Mbaye, a annoncé mercredi tard dans la soirée la composition du nouveau gouvernement. Une équipe resserrée qui comprend de nombreux proches de Macky Sall et quelques surprises comme Youssou Ndour à la Culture.

Ce mercredi tard dans la soirée, la composition du premier gouvernement de l’ère Macky est enfin tombée. Souhaitant réduire le train de vie de l’Etat et rompre avec les habitudes de son prédécesseur, dont la dernière équipe comptait pas moins de 41 ministres dont 14 ministres d’état, le Président Sall avait annoncé pendant la campagne un gouvernement de 25 ministres. La promesse est tenue. Premier constat, la coalition « Macky2012 » se taille la part du lion. Les proches de Macky Sall se partagent une dizaine de portefeuilles et se réservent les postes clés. Son bras droit Alioune Badara Cissé hérite de la diplomatie. Mbaye Ndiaye, le fidèle lieutenant, devient ministre de l’Intérieur. Aminata Touré, la directrice de cabinet, Garde des Sceaux. Citée ces derniers jours parmi les personnalités pressenties pour occuper la Primature, Eva Marie Coll Seck est nommée ministre de la Santé. Ibrahima Sall, ministre de l’Éducation nationale, devra sauver l’école de l’année blanche. Aly Gouye Ndiaye hérite de l’Énergie et le docteur Augustin Tine sera au ministère des Forces armées.

Youssou Ndour, qui n’a pas ménagé ses efforts et ses cordes vocales durant l’entre-deux tours, se voit récompensé. La star planétaire de la chanson, dont la candidature à la présidentielle avait été invalidée par le Conseil constitutionnel, se contentera du ministère de la Culture et du Tourisme. Interrogé par le quotidien français La Croix la semaine dernière, le propriétaire du groupe Futurs Médias, qui comprend un journal, une radio et une chaîne de télévision, a expliqué qu’il n’était « pas moralement possible » d’être à la fois responsable politique et patron de presse. Avis aux acquéreurs. Entre les affaires et la politique, « You » a choisi. Dans ce gouvernement dirigé par un banquier, c’est un autre banquier qui tiendra les cordons de la bourse. PDG de la Banque internationale pour le commerce et l‘industrie au Sénégal (BICIS), filiale du groupe BNP Paribas, Amadou Kane est le nouveau ministre de l’Économie et des Finances.

Porté par un large front anti-Wade, Macky Sall se devait bien entendu de remercier ses alliés. Pour éviter de froisser certains égos, il octroie deux portefeuilles à l’Alliance des forces du progrès de Moustapha Niasse (3e), au Parti socialiste d’Ousmane Tanor Dieng (4e) et au Rewmi d’Idrissa Seck (5e). Arrivé sixième lors du premier tour avec moins de 2% des suffrages, Cheikh Bamba Dièye entre au gouvernement en tant que ministre de l’Aménagement du territoire et des Collectivités locales. Le chef des verts Ali Haïdar est nommé à l’Écologie. À noter qu’Aminata Tall, longtemps l’égérie du Parti démocratique sénégalais, une fidèle parmi les fidèles depuis plus de trente ans du « vieux », plusieurs fois ministre et qui avait claqué la porte du PDS début 2011, retourne à ses anciennes amours. Elle sera ministre d’état, la seule, secrétaire générale de la Présidence.

Lire aussi :

 la présentation des principaux membres du gouvernement sénégalais

 l’article Macky Sall prône la rupture avec le passé