Le rendez-vous des ONG africaines

La deuxième édition du Salon des Organisations non gouvernementales africaines se déroulera du 20 au 23 mars à Cotonou. Afrique Expo ONG est le fruit d’une initiative privée. Il entend mettre en lumière le travail des acteurs de la société civile. Interview de Roger Gbaguidi, promoteur de l’événement.

Coup de projecteur sur les Organisation non gouvernementales (ONG) africaines, la deuxième édition d’Afrique Expo ONG se tiendra du 20 au 23 mars prochains à Cotonou. Le salon se propose d’être un espace de promotion et d’échanges pour les acteurs de la société civile. Une initiative privée que l’on doit à l’entreprise de communication RG Conseil & Associés, spécialisée dans l’événementiel. Roger Gbaguidi, le directeur-général, revient sur les raisons d’un tel salon et nous explique les difficultés auxquelles il est confronté.

Afrik : Pourquoi organiser un salon sur les ONG ?

Roger Gbaguidi : Il y a plus de 2 000 ONG locales agréées au Bénin. Mais seul près d’un quart travaillent en réalité, les autres n’apparaissent que lorsqu’il y a des crédits. Le salon permet de mettre en lumière les activités de celles qui sont réellement dynamiques. Pour qu’on puisse connaître leurs besoins, qu’elles se connaissent entre elles et qu’elles rencontrent directement les différents bailleurs de fonds.

Afrik : Les ONG béninoises ne se connaissent pas ?

Roger Gbaguidi : Non, et parfois elles ont les mêmes activités, mais chacune travaille dans son coin. Elles sont pourtant confrontées aux mêmes problèmes. Et donc aux mêmes solutions. Il ne faut pas réinventer la roue. Le fait qu’elles puissent se rencontrer peut leur permettre de dépasser certaines difficultés. Grâce au salon, nous souhaitons favoriser les échanges pas seulement au Bénin mais dans toute la sous-région.

Afrik : Comment s’est déroulée la première édition ?

Roger Gbaguidi : Le salon est gratuit et ouvert à tous. Nous avons accueilli 65 exposants et près de 7 000 visiteurs. Un bilan extrêmement positif à l’échelle d’un pays comme le Bénin.

Afrik : Qui a commandé le salon ?

Roger Gbaguidi : Personne. C’est notre société qui l’organise. Nous sommes une entreprise spécialisée dans l’événementiel. Nous avons cinq autres salons annuels au Bénin : sur l’éducation et la formation, le textile, le bâtiment, la santé et l’automobile.

Afrik : Quel est l’intérêt pour une entreprise privée, donc à but lucratif, d’organiser un salon sur les ONG ?

Roger Gbaguidi : Ce n’est pas parce que je suis un entrepreneur que je ne suis pas sensible aux problèmes de mon pays et que je ne peux pas apporter ma contribution. J’ai des salons qui me rapportent de l’argent. Sur Afrique Expo ONG, je ne gagne pas d’argent mais je n’en perds pas non plus. Je rentre dans mes frais. Et puis l’événement donne de la visibilité à mon entreprise.

Afrik : Vous avez le soutien de l’Etat ?

Roger Gbaguidi : Le salon est sous le haut patronage du président de la République, mais nous n’avons pas demandé un franc (FCA, ndlr) aux autorités afin de garder toute notre indépendance. Ce sont les exposants qui participent aux frais du salon avec la location des stands.

Afrik : Quels sont les problèmes que vous rencontrez dans l’organisation du salon ?

Roger Gbaguidi : Les Béninois n’ont pas encore intégré la notion de salon. Ils ont l’habitude des foires multisectorielles où ils viennent pour faire des affaires. Mais notre véritable problème est que les médias n’acceptent pas de jouer le jeu. Ils refusent d’établir des partenariats pour une promotion mutuelle de nos activités. Le salon a une véritable dimension d’utilité publique mais la logique des médias reste avant tout mercantile. Pour nos dernières publicités dans la presse nous payons le prix fort.

Rg Conseil & Associés

Carré 76/77 Quartier Guinkomey

03 BP 1779 Cotonou/Bénin

Tél. : (229) 31 09 70

rgconseil_associes@yahoo.fr