Le RAPEC tient son troisième forum au Maroc

Elizabeth Mundo, le roi Behanzin, et John Dossavi

Le Réseau Africain des Promoteurs et Entrepreneurs Culturels (RAPEC) poursuit son programme partenariat avec l’UNESCO secteur de la culture. Son troisième rendez-vous aura lieu le 17 décembre 2009 au Palais des congrès de Marrakech, au Maroc, sur le thème, « Culture, levier du développement économique en Afrique».

Le forum organisé par le Réseau africain des promoteurs et entrepreneurs culturels (RAPEC) le 16 décembre 2008 au siège de l’UNESCO à Paris, (coprésidé par la sous- directrice générale de l’Unesco pour la culture, madame Françoise RIVIERE) et celui du 16 avril 2009 à Cotonou (coprésidé par Sa Majesté le roi Houedogni BEHANZIN, et Madame Elisabeth MOUNDO, représentante régionale de l’Unesco; Benin, Togo, Côte d’ivoire, Ghana, Libéria, Siéra Léone) ont connu un éclatant succès médiatique et organisationnel et que nous souhaitons renouveler.

Le 17 décembre 2009, ce sera au tour de l’Afrique du Nord (Maroc) de recevoir notre 3ème consultation dans le cadre d’un événement majeur qui est la tenue du 5ème Sommet Africain des collectivisés locales qui accueillera plus de 5000 délégués.

Marrakech, accueillera ce forum préparatoire d’un événement fondateur dans l’histoire de l’entreprenariat culturel africain : le premier Congrès Panafricain des Acteurs et Entrepreneurs culturels.

La mission que nous nous assignons est de permettre l’avènement d’un nouveau paradigme de développement en Afrique; et ce autour de notre patrimoine culturel qui doit en être le fondement

Les gouvernements africains, les investisseurs privés, la société civile, les organisations internationales, régionales et sous-régionales, les artistes et promoteurs culturels sont par conséquent nos partenaires privilégiés.

Le Réseau Africain des Promoteurs et Entrepreneurs Culturels (RAPEC) en collaboration avec l’UNESCO et en partenariat avec C G L U A Les Cités et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique mais aussi la Fondation Mohammed VI pour l’Arganier, organise cette troisième rencontre pour recueillir l’expertise des acteurs, des entrepreneurs et des spécialistes de la culture qui ont engrangé des connaissances et des expériences dans le secteur culturel en zone arabophone.

Conscient de ce que la culture n’est pas un produit comme les autres et au moment où la mondialisation s’affirme comme un trait caractéristique de notre temps, il est primordial de structurer le secteur culturel du fait de son incommensurable potentiel pour en faire un levier de développement humain et durable pour l’Afrique et les africains.

Avec nos sincères remerciements

John Ayité DOSSAVI pdt et fondateur du RAPEC

Elizabeth Mundo, le roi Behanzin, et John Dossavi