Le prix Médicis pour Dany Laferrière

L’auteur québécois Dany Laferrière a reçu ce mercredi le prix Médicis pour sa dernière œuvre L’énigme du retour qui raconte le retour dans sa terre natale, Haïti, d’un écrivain après des années d’exil. La prestigieuse distinction littéraire récompense le roman le plus personnel, selon la critique, de cet écrivain d’origine haïtienne.

Dany Laferrière a décroché ce mercredi le prix Médicis 2009 du roman pour L’énigme du retour publié chez Grasset. La distinction lui a été décernée au premier tour du vote par quatre voix contre un. L’énigme du retour raconte le retour du narrateur dans son pays natal à la suite de la mort de son père. Il redécouvre son pays, accompagné de son neveu qui porte le même nom que lui. Son éditeur décrit la 19e œuvre de Dany Laferrière comme « un périple doux et grave, rêveur et plein de charme, qui fera voir (au narrateur) la misère, la faim, la violence mais aussi les artistes, les jeunes filles, l’espoir, peut-être. Le grand roman de l’Exil. » Et peut-être, selon la critique, le plus personnel de l’auteur canadien qui romance sa propre histoire.

L’exil par Laferrière

Dany Laferrière, de son vrai nom Windsor Klébert Laferrière, a quitté Haïti en 1974 après l’assassinat d’un ami par le régime du dictateur Jean-Claude Duvalier (1971-1986), alias Bébé Doc. Il trouvera asile au Canada et partage aujourd’hui sa vie entre Montréal et Miami, aux Etats-Unis. Né en 1953 à Port-au-Prince, l’écrivain se fait une renommée internationale en publiant en 1985 Comment faire l’amour avec un nègre sans se fatiguer qui sera adapté au cinéma. Tout comme « Vers le sud (2006).

Dany Laferrière a déjà reçu fin octobre au Canada le Grand Prix international Metropolis Bleu 2010 pour sa dernière œuvre littéraire. L’énigme du retour est également en lice pour le Femina, qui sera décerné lundi, et quatre autres prix en France.