Le prix de l’essence prend son envol au Sénégal

Carburant en rupture au Sénégal
Rupture de carburant au Sénégal (illustration)

Comme en Côte d’Ivoire où le prix de l’essence a pris l’ascenseur, les automobilistes sénégalais devront aussi débourser beaucoup plus pour espérer rouler dans leurs voitures. Un phénomène qui avait aussi été enregistré en Guinée voisine.

Début juin, la Côte d’Ivoire a vu le prix à la pompe du litre de super sans plomb revu à la hausse pour le mois de juin 2022. Le mercredi 1er juin 2022, en effet, une note d’information du ministère ivoirien des Mines, du Pétrole et de l’Energie faisait état d’une augmentation de 40 FCFA sur le litre d’essence. Dans le même temps, le gasoil conservait son prix fixé à 615 FCFA le litre. Le prix du litre d’essence passait ainsi de 695 FCFA le litre à 735 FCFA.

Lorsque la Guinée a annoncé une hausse du prix de l’essence dont le litre est passé de 10 000 francs guinéens à 12 000 fg (851 FCFA), soit une hausse de 20%, les esprits s’étaient directement tournés vers le Sénégal où une augmentation du litre de super était aussi attendue. Tout comme la Côte d’Ivoire où le gouvernement avait subventionné le prix des produits pétroliers, afin de préserver le pouvoir d’achat des ménages, le Sénégal a aussi mis fin à cette appui financier conséquent.

Sur pression des institutions financières internationales, dont le FMI qui aurait demandé à l’Etat sénégalais de mettre fin à la subvention sur les énergies, Dakar s’est visiblement exécuté. En effet, l’essence dont le litre se monnayait jusque-là à 775 FCFA, est passée à 890 FCFA la même quantité. Quant au gasoil, le prix est resté maintenu à 655 FCFA le litre.

A noter que le Sénégal a appliqué une très forte hausse sur le carburant. Si en Côte d’Ivoire le prix a été majoré de seulement 40 FCFA, au pays de la Téranga, c’est un montant de 115 FCFA qui a été augmenté sur le litre d’essence.