Le Prince, virtuose du mariage de la soul et du rock !

Originaire de la Côte d’Ivoire, la voix puissante de Le Prince ne laisse jamais personne indifférent après un concert. Installé en France depuis ses 17 ans pour poursuivre ses études, celui qui a su savamment réunir le rock et la soul dans sa musique est un véritable virtuose, tout juste âgé de 29 ans. Artiste découvert par la plateforme Kowok, il prépare en ce moment sont tout premier album. Il confie à Kadidia.com ses ambitions. Rencontre.

En partenariat avec KADIDIA.COM

Il fait dix ans de moins que son âge quand on l’aperçoit pour la première fois. Son grand sourire est aussi l’une des premières choses que l’on remarque chez lui. Sur scène il impressionne par sa maturité vocale. Sa voix puissante, passant des graves aux aigus, ne laisse à chaque fois jamais le public indifférent.

Arrivé en France à ses 17 ans, pour poursuivre ses études en école de commerce, la musique a toujours eu une part importante dans la vie de Le Prince. Qu’on ne s’y trompe pas, c’est sa maman qui l’a nommé ainsi. Son prénom n’a rien à voir avec le chanteur américain Prince.

Issu de l’univers du gospel, qu’il continue d’ailleurs de pratiquer dans le groupe Gospel family, Le Prince, ex-manager d’une grosse entreprise en France, vise désormais une carrière solo. Il y a eu comme un déclic chez lui l’an dernier. « J’ai décidé de tout abandonner pour me consacrer uniquement à la musique. J’ai réalisé qu’on a qu’une vie et que j’avais le droit de faire de la musique. Voilà. J’ai fais mon choix, celui de devenir celui que je veux être », dit-il dans un grand sourire. Dès lors, Il n’hésite pas à s’envoler aux Etats-Unis pour effectuer un stage intensif de deux semaines dans l’une des plus prestigieuses école de musique du pays, à New York. « Après avoir chanté du gospel pendant des années, j’avais besoin de trouver mon propre style, qui est un mariage de la soul et du rock. J’aime le côté brut qu’apporte le rock dans la musique et quant à la soul on peut y dire des choses brutales et ça passe car c’est une musique très mélodieuse. Ces deux genres de musique sont issues de mes influences », explique le jeune homme.

« J’étais enfin libre d’être celui que je voulais être »

Le Prince a aussi fait une rencontre qui donne un nouveau tournant à sa vie : celle de Raphael, son guitariste, également devenu son ami. C’est avec lui qu’il a écrit toutes les compositions de ses titres. « Je suis heureux d’avoir fait une telle rencontre. C’est une vraie chance de pouvoir travailler avec les bonnes personnes. Il y a une alchimie entre nous, beaucoup de magie, on fait ensemble de belles choses », affirme le jeune homme. « On s’est rencontré en septembre, et les choses se sont enchaînées très vite. On a d’abord construit ma page Facebook et Twitter. Les choses peuvent aller très vite quand on est motivé. Puis, à partir de janvier, on a commencé à composer. Il fallait que je trouve mon identité musicale. J’ai composé des titres comme I wanna be free qui correspondait à cette période de ma vie où j’étais enfin libre d’être celui que je voulais être », affirme Le Prince. « Warfare est une autre composition plus complexe qui parle des batailles intérieures que l’on peut avoir en chacun de nous. J’ai composé cette chanson juste après les attentats de Paris ».

Des titres sublimes que ses fans pourront retrouver dans son Ep, prévu pour le mois de juin.

Un concert de Le Prince organisé par Kowok, lors des Putains de talents, à Paris