Le Président trop puissant

Les hommes politiques kenyans sont réunis à la périphérie de Nairobi pour réformer la Constitution, qui accorde trop de pouvoir au Président, surtout depuis le passage de Daniel Arap Moi à cette fonction. La Commission de révision de la Constitution s’est également fixé pour tâche de mettre fin au tribalisme au sein des institutions nationales, précise All Africa.