Le président du Cameroun a fait plus que son temps

Les troubles qui agitent pour l’instant le Cameroun, trouvent notamment leur origine dans la gouvernance de ce pays qui, comme tant d’autres, a vu la corruption érigée en règle occulte du régime. J’émettais aussi l’hypothèse qu’un dictateur (en est-il autrement?), s’emplit les poches tandis que la misère du peuple croît jusqu’à exploser dans la rue, ce qui est infiniment regrettable. A aucun moment, je n’ai dit autre chose, mais force est de constater que le président du Cameroun, comme d’autres chefs d’Etat, utilise le pouvoir à des fins personnelles, confondant de manière ininterrompue les intérêts supérieurs de la Nation avec ses intérêts privés. La corruption à plus bas niveau existe. Mais si elle ne disparaît pas du Premier degré du pouvoir, il serait vain de chercher à l’éradiquer dans les couches inférieures de l’Administration et de la gestion du Pays.

Voilà, mon point de vue rejoint celui de la seule personne ayant eu le bonheur de voir son avis édité sur votre page web: le président de la République du Cameroun a fait (plus que) son temps. L’espoir d’un redressement national ne passera pas par un recours aux gouvernants actuels qui ont saigné et rançonné le peuple. Quant à dire que la solution est simple à mettre en oeuvre, je suis le premier à en douter.

J. Wasjti