Maroc : le pilote du F16 abattu au Yemen serait mort

L’identité du pilote marocain du F16 disparu dans le bastion yéménite des rebelles Houthis chiites est désormais connue et serait mort, selon des sites web d’information marocains, mais les Forces armées royales (FAR) restent prudentes quant à la confirmation de ces informations.

Les Houthis ont publié, lundi 11 mai 2015, des photos de prétendus « restes » du corps du pilote marocain qui était à bord de l’avion de combat F16 abattu dimanche par les Houthis yéménites. Il s’agirait, selon des sites web marocains d’information, du lieutenant des forces aériennes, Yassine Bahti, 26 ans. Originaire de Casablanca et vit Marrakech. Le jeune pilote aurait participé volontairement à cette opération.

Les Forces armées royales (FAR), engagées dans la coalition arabe dirigée par l’Arabie Saoudite qui bombarde les positions des Houthis au Yémen, ont indiqué leur prudence sur tout ce qui se publie sur la toile et annoncé que la confirmation de ces informations reste difficile à cause de la situation géographique ou le crash a eu lieu.

« Plusieurs images et photos relayées par certains sites Internet et réseaux sociaux pourraient être assimilées à des débris de l’avion F16 qui s’est écrasé, à des pièces de carlingue, voire à un corps de pilote ». Selon la direction des FAR, « l’authentification de ce flot d’informations et la confirmation qu’il s’agit du pilote et de l’avion disparus, sont rendues difficiles par le fait que le lieu du crash se trouve en zone ennemie ».

Après la disparition de l’avion de combat, le pilote du deuxième F16 marocain avait expliqué que son collègue pourrait ne pas avoir activé son parachute de secours après que son appareil a été atteint. Hier, les rebelles houthis avaient publié plusieurs images de ce qui semble être des débris de l’appareil.