Le parlement algérien veut riposter à la loi française sur les rapatriés d’Algérie

En Algérie, l’Assemblée nationale et le Sénat préparent un texte « consensuel » qui sera la réponse des parlementaires algériens à leurs homologues français, au sujet de la loi française (votée le 10 février) portant « reconnaissance de la nation et contribution nationale en faveur des Français rapatriés », pieds-noirs et harkis, dans laquelle le parlement algérien voit une apologie de la colonisation, a déclaré jeudi le président de l’Assemblée nationale, Ammar Saidani, rapporte Africatime.