Le pape François chaleureusement accueilli en Ouganda

Après s’est rendu au Kenya, le pape François poursuit sa tournée en Afrique et est arrivé en Ouganda, ce vendredi après-midi.

Le pape François vient d’arriver, ce vendredi 27 novembre 2015, en Ouganda, où il poursuit sa tournée en Afrique entamée au Kenya. L’Ouganda est en effet la deuxième étape de son périple sur le sol africain. C’est après un peu plus de 15 heures de vol que l’avion du souverain pontife a atterri sur le tarmac de l’aéroport d’Entebbe, à une quarantaine de km de Kampala. A son arrivée, il a été accueilli chaleureusement au son des percussions et par le chef de l’Etat Yoweri Museveni.

De nombreux Ougandais, des hommes et des femmes de tous âges, se sont également massés le long du trajet menant au palais présidentiel, où le pape rencontrera d’autres dirigeants du pays. Le pape François restera en Ouganda pendant au moins quarante-huit heures avant de s’envoler, le 29 novembre, pour la Centrafrique, dernière étape de son premier périple africain.

Durant son séjour en Ouganda, le souverain pontife honorera tous les martyrs chrétiens victimes de toutes sortes d’exploitations en Afrique : religieuse, culturelle, politique, sexuelle. Au sanctuaire de Namugongo, le pape célèbrera une messe commémorant les premiers saints africains, 22 jeunes martyrs chrétiens, dont Charles Lwanga, brûlés vifs à la fin du XIXème siècle sur ordre du roi Mwanga.

Une tournée en Afrique, qui permettra au pape d’aborder aussi les questions qui empêchent l’épanouissement des populations, telles que les inégalités sociales. Au Kenya, lors de son discours, il n’a pas hésité à pointer du doigt le terrorisme mais aussi les Etats. « L’expérience montre que la violence, le conflit et le terrorisme se nourrissent de la peur, de la méfiance ainsi que du désespoir provenant de la pauvreté et de la frustration », a-t-il affirmé, appelant les dirigeants du Kenya, à « travailler avec intégrité et transparence pour le bien commun ».