Le Paluthon veut mobiliser les Sénégalais

Le 5 juillet prochain, la Radiodiffusion Télévision Sénégalaise organise le premier Téléthon pour la lutte contre le paludisme. Animée en direct par des personnalités, l’émission a pour objectif de réunir un milliard de Francs CFA pour la prise en charge des principales cibles du paludisme, les enfants de zéro à 5 ans et les femmes enceintes.

Plus d’un million de personnes meurent du paludisme chaque année dans le monde. Au Sénégal, la maladie est la première cause de morbidité et de mortalité. Le pays a donc décidé de réagir et organise le 5 juillet, pour la première fois de son histoire, un Téléthon pour la lutte contre le paludisme. La Radiodiffusion Télévision sénégalaise (RTS), associée au ministère de la Santé, de l’Hygiène et de la Prévention et à la Fondation Sonatel, diffusera pendant quatre heures et en direct ce Paluthon, animé par des personnalités de la santé, du sport et des arts.

Viser le milliard

L’émission humanitaire, tournée dans les studios de Dakar et en duplex avec deux plateaux situés à Zinguichor et Kaolack, promet d’être riche en événements. De nombreux spots promotionnels ont déjà été diffusés mettant en scène des personnalités qui appellent à la mobilisation : Youssou N’Dour, Ismaël Lô, ainsi que tous les chefs religieux de l’Islam et du Catholicisme se sont prêtés à l’exercice. De 21h15 à 1h15, sous le parrainage de la femme du Président, Viviane Wade, les invités se succéderont, alternant débats sur la santé et la prévention, et festivités. On attend sur le plateau les musiciens Ismaël Lô, Baba Maal, Coumba Gwalo et une dizaine d’autres artistes. Les sportifs seront aussi représentés à travers les joueurs de l’équipe nationale de football et les lutteurs traditionnels sénégalais.

 » Nous n’avons pas choisi de faire un marathon de 24h car c’est la première manifestation de ce genre que nous organisons « , déclare Mamadou Diop, représentant de la RTS pour le Paluthon, interrogé par Afrik.  » Nous pensons que ce sera un succès si le pari technique est tenu et si les nombreuses intentions de participation sont confirmées « , ajoute-t-il encore. L’objectif de l’initiative est en effet d’atteindre le milliard de Francs CFA. Pour cela, l’organisation n’a rien oublié.  » Des urnes recouvertes du logo du Téléthon ont été placées dans tous les lieux publics du Sénégal afin que ceux qui ne peuvent faire des dons par téléphone ou par les moyens électroniques puissent néanmoins se mobiliser « , signale Mamadou Diop. La gestion des fonds récoltés sera ensuite assurée par le ministère des Finances, les membres du comité d’organisation et un cabinet d’expertise privé,  » gage de crédibilité des opérations financières et de transparence « .

Prendre en charge les cas graves

Selon les organisateurs du Paluthon,  » les fonds collectés serviront à prendre en charge, dans cinquante-quatre centres de santé, des cas de paludisme grave d’enfants de moins de 5 ans et la chimioprophylaxie de femmes enceintes « . Ces deux tranches de la population sont en effet les principales cibles de la maladie au Sénégal : plus de 200 000 cas sont recensés chaque année, mais les chiffres sont certainement plus importants car les trois quarts des cas de paludisme sont soignés à domicile et échappent aux statistiques.

L’initiative télévisuelle du premier Paluthon espère réussir son défi. Si le succès est au rendez-vous, d’autres pays d’Afrique pourraient suivre l’exemple.

Pour faire vos dons

Depuis le Sénégal : 828 19 29

Depuis l’étranger : (00) 221 841 99 11