Le Nord et le Sud sur la même bobine

InterMondes a été créé par une ONG belge pour faire connaître les films francophones tournant autour d’une thématique, celle des relations Nord-Sud et de la citoyenneté. Résultat : une base de données imposante et des outils de recherche performants.

Etudiant, professeur, chercheur… si le cinéma du Sud vous intéresse, voici une bonne adresse : InterMondes, la  » collection de films au coeur des relations Nord-Sud « . Le site est en fait une base de données audiovisuelle qui offre une large sélection de films d’Afrique et d’ailleurs. Sur la page d’accueil on peut lire qu’InterMondes est né  » pour contribuer modestement à la réinvention de nouvelles formes de citoyenneté en démontrant qu’aussi bien au Nord qu’au Sud, existent des alternatives originales à des problématiques communes « .

A travers trois rubriques, InterMondes propose donc un répertoire qui permet de rechercher les films par thèmes, réalisateurs, titre, pays ou même durée et public visé. Cinq cent fiches de films francophones sont ensuite consultables. Dans la collection thématique, des fiches pédagogiques avec une analyse détaillée pour chaque film sont disponibles et pourront être utilisées lors de cours ou d’animation sur le thème des relations Nord-Sud et de la citoyenneté. Enfin, une partie est consacrée aux nombreux liens sur la question (média, éducation, recherche…).

Dimension relationnelle et éthique

Pour intégrer la collection InterMondes, les films doivent répondre à deux critères : posséder une dimension relationnelle entre individus ou peuples du monde et avoir une dimension éthique (et donc exclure la publicité et la propagande commerciale ou politique). Cette collection a été créée par une ONG belge qui oeuvre pour la coopération au développement Sud-Nord et Est-Ouest, Echos Communication, avec La Médiathèque, fournisseur de culture en Belgique.

Malgré l’intérêt évident de consulter InterMondes, on peu regretter l’interface austère et peu originale. Il n’y a pas la possibilité de naviguer, il faut venir sur le site avec une idée bien précise du film que l’on recherche. Mais c’est un premier pas pour découvrir fictions et documentaires qui montrent un Sud riche et dynamique.