Le Niger se laisse conter

Le Festival de contes de Dogoudoutchi (Niger) se tient du 18 au 21 avril prochains. Une occasion en or pour les conteurs d’Afrique et d’ailleurs de mieux faire connaître leur art.

Il était une fois des conteurs de plus de dix pays d’Afrique et d’Europe qui se sont donné rendez-vous à Dogoudoutchi (centre-ouest du Niger), du 18 au 21 avril, pour le Festival de contes organisé dans la ville. Ils vont confronter, enrichir et faire connaître ce que l’organisateur du Festival, Oumarou, appelle  » l’art total « . L’art du conte.  » Un conteur peut danser, chanter, faire de la poésie, du théâtre. Le conte regroupe tous les arts « , insiste-t-il.

Des conteurs du Niger, du Togo, de France, du Burkina, du Mali, du Liban, du Bénin ou encore du Congo vont côtoyer des musiciens et des troupes théatrales (comme Les Tréteaux du Niger). Outre des tournées dans les établissements scolaires pendant la journée, la nuit, des veillées dans cinq quartiers de la ville regrouperont petits et grands autour des conteurs, de 20 à 22 heures. Passée cette heure, la musique enflammera le  » village du festival  » mis en place pour l’occasion.

Ville intermédiaire

Un stage sur l’art du conte, un colloque ( » La place du conte dans l’éducation d’aujourd’hui « ) et des ateliers d’écriture sont également prévus. Pour Oumarou, conteur lui-même et comédien de théâtre,  » le patrimoine culturel du Niger est très riche et très varié. Le conte en fait partie. A l’heure de la télévision et d’Internet, il est bien de retrouver ses racines.  »

Quant à la ville de Dgoudoutchi, elle n’a pas été choisie au hasard.  » C’est une ville intermédiaire, au carrefour de l’Est et de l’Ouest du pays. Elle possède des sites touristiques inexploités et c’est la deuxième ville du Niger en termes de taux de scolarisation. De plus, nous avons voulu décentraliser les manifestations culturelles. Niamey a suffisamment de lieux de divertissement « , explique Oumarou.

Cette première édition semble être née sous une bonne étoile, avec des conteurs de renom comme parrains. Le public ne peut pas rater ce rendez-vous.