Le monde serait-il encombré par certains enfants ?

Lors d’une homélie dans une église à Abidjan, et à la surprise générale, le prêtre qui officiait ce jour-là a fait une sortie assez surprenante. L’objectif était d’interpeller les fidèles présents à cette messe. Pour lui, « Dieu a demandé aux hommes de peupler la terre, et non de l’encombrer en faisant des enfants n’importe comment ».

Ces enfants et autres personnes qui encombrent la terre

Revenant sur cette phrase qui a de fait atteint son objectif, ce prêtre a expliqué ceci : « Dieu a demandé aux hommes de peupler la terre, de se multiplier, de faire des enfants etc… Mais cela ne veut pas dire de faire les enfants n’importe comment et surtout, de ne pas en occuper. Faire des enfants, c’est prendre la responsabilité de s’en occuper. Les éduquer, les accompagner dans tous les domaines et à toutes les étapes de leur vie, jusqu’à ce qu’ils deviennent totale autonome. Faire des enfants, c’est tout faire pour leur donner une éducation morale et religieuse. Leur apprendre à faire la différence entre le bien et mal. Faire en sorte qu’ils ne deviennent pas comme ces microbes, qui tuent et terrorisent les populations. Ces enfants encombrent la terre, comme d’autres personnes de ce genre ».

C’est quoi encombrer la terre ?

Après ces explications, plusieurs interrogations se bousculent dans les têtes, les visages sont moins crispés, les corps se détendent et les murmurent laissent la place à la réflexion. Qui sont donc ces enfants et ces autres personnes qui « encombrent  » donc la terre ? Qu’est-ce que veut dire « encombrer la terre  » ? Les enfants et adultes délinquants, les assassins, les fondamentalistes religieux, les personnes sans foi, ni loi etc, encombreraient-ils la terre ? Est-ce que cela voudrait-il dire que ces personnes seraient des « déchets  » pour notre monde ? Pourrait-on les sauver comme l’avait fait Jésus-Christ, selon les évangiles ? Devrait-on leur tourner le dos ? Ou bien au contraire, prier pour eux, pour que le seigneur, dans sa miséricorde et dans amour ait pitié d’eux et mettent des personnes sur leur chemin afin de les rendre moins « encombrant  » ? Ou même les débarrasser définitivement des pulsions agressives ou meurtrières qui les rendre prisonniers d’actes répréhensibles vis-à-vis de la loi et de la morale ? Faut-il continuer à les marginaliser ou essayer de comprendre pourquoi ils en sont arrivés à devenir « encombrants » pour la société et le monde.

A qui la faute ?

Cependant, l’idée de ce prêtre était tout simplement de nous amener à bien réfléchir aux actes que nous posons. Ils peuvent avoir des conséquences regrettables dans l’avenir. Par exemple, faire des enfants très souvent non planifiés. Ou encore sans moyens financiers pour les éduquer, cela peut engendrer plus tard des manques et conduire à des comportements antisociaux ou psychopathologiques. En Afrique, on dit très souvent que c’est Dieu qui donne les enfants. C’est une pensée irresponsable à mon sens. Peut-on tout attribuer à la volonté de Dieu ? En effet, lorsque des enfants sont livrés à eux-mêmes, sans repères moraux, éducatifs, religieux, parentaux etc, ils vont alors se construire avec beaucoup de carences affectives. Cela peut aller jusqu’à de forts troubles de la personnalité et déstructurer psychologiquement l’individu. Enfant, puis adulte, il peut être amené à avoir des comportements inadaptés aux valeurs morales de la société dans laquelle il évolue et peut devenir une véritable menace pour celle-ci. Leurs comportements violents, antisociaux et parfois même satanique peuvent faire en sorte qu’ils soient considérés comme des êtres « encombrants  » pour la société. Ces enfants dits « encombrants » sont-ils le fruit d’un hasard ? Certainement pas. Bien sûr, les parents ont une grande part de responsabilité dans la déviance sociale de leurs enfants. Mais l’Etat et la société dans laquelle ils évoluent sont également co-responsables de ce drame. Pourquoi ces jeunes filles ne sont-elles pas éduquées à prendre les précautions élémentaires pour ne pas faire des enfants n’importe comment, sachant leur incapacité pour les éduquer ? A qui la faute ? Les églises jouent-elles aussi pleinement leur rôle ? Alors, cette sortie de ce prêtre à peut-être le mérite de mettre à jour toutes ces questions fondamentales pour que nous y réfléchissions ensemble.