Loubna Abidar : « Le Maroc, un des plus grands consommateurs de sexe et d’alcool »

Loubna Abidar, l’actrice du film Much Loved interdit au Maroc et qui a elle-même été agressée pour son rôle de prostituée, a indiqué que le « Maroc est l’un des plus grands pays consommateurs de sexe et d’alcool ».

L’interdiction au Maroc du film « Much Loved » joue les prolongations, en Espagne. Réagissant sur le prix de la meilleure actrice qu’elle vient de recevoir au Festival du film de Gijon ainsi que sur les violentes suscitées par le film « Much Loved » de Nabil Ayouch, Loubna Abidar est revenue sur la polémique créée par le long métrage.

Lors d’un entretien avec le site d’information espagnol El Comercio, l’actrice Loubna Abidar, en plus de confier qu’elle jouera le rôle d’une femme dans un univers islamiste extrémiste, accuse les « Marocains » d’être « hypocrites ». Revenant sur le prix reçu, elle indique que cela lui faisait prendre plus confiance en elle et lui donne du courage pour affronter les problèmes à l’avenir. Selon Telquel.ma, elle a remercié Nabil Ayouch de lui avoir offert ce rôle qui lui fait rappeler son enfance dans un quartier populaire à Marrakech où elle apercevait les prostituées.

Loubna Abidar a saisi l’opportunité pour revenir sur les réactions des Marocains par rapport à « Much Loved », qui lui a même valu d’être agressée au point de la contraindre à quitter le Maroc pour se réfugier en Europe. L’actrice a ainsi souligné sa grande surprise du déchaînement des gens. « Nous avions conscience que ce film allait créer une polémique qu’il ne passerait pas comme une lettre, mais nous ne nous attendions pas à toute cette violence. Nous ne savions pas que nous allions être tabassés ou menacés de mort », a-t-elle déploré.

L’actrice va plus loin, révélant que « le Maroc est un des plus grands pays consommateurs de sexe et d’alcool ». Mais elle déplore : « sauf que les Marocains sont hypocrites et ne veulent pas l’admettre ».