Le Maroc lance un mandat d’arrêt international contre Salah Abdelslam

Les autorités marocaines ont lancé un mandat d’arrêt contre Salah Abdeslam, en fuite depuis les attentats du 13 novembre à Paris et à Saint-Denis, selon la police du royaume.

Le Maroc à la traque de Salah Abdelslam. Les autorités marocaines ont lancé un mandat d’arrêt contre Salah Abdeslam, suspecté d’avoir un lien avec les attentats de Paris, en fuite depuis le 13 novembre lors des attentats à Paris et à Saint-Denis, a annoncé, ce vendredi 11 décembre 2015, la police du royaume. Selon la police, ce mandat d’arrêt a été lancé le mois dernier. On ignore toutefois si Salah Abdeslam, qui a la nationalité française, a pu fuir au Maroc ou ailleurs en Afrique du Nord.

Les polices européennes recherchent toujours activement Salah Abdeslam, considéré comme le logisticien du commando qui a commis la tuerie de Paris et dont la trace a été perdue en Belgique au lendemain des attentats. Salah Abdeslam aurait loué des voitures et logements utilisés pour les terroristes du 13 novembre et pourrait avoir acheté des composants destinés à la confection des ceintures explosives des assaillants.

De leur côté, les enquêteurs tentent de déterminer s’il a aussi convoyé les kamikazes du Stade de France et s’il était chargé d’une attaque dans le 18e arrondissement de Paris. Une attaque qui a été évoquée dans la revendication de l’organisation de l’Etat islamique, mais qui n’a jamais eu lieu.

Les attentats de Paris et Saint-Denis ont en tout fait 130 morts et 350 blessés. Ils sont ému le monde entier, qui n’a pas hésité à apporter son soutien à la France, sur le plan médiatique, artistique, sans compter les milliers de personnes qui se sont mobilisées dans la rue pour dire non au terrorisme. Il faut dire que jamais la capitale française n’avait connu d’attentats aussi meurtriers sur son sol.