Le maître de cérémonie vous salue !

Emmanuel Olisadebe est nigérian, marque des buts, beaucoup de buts…pour la Pologne. Il a été élu meilleur joueur polonais par ses pairs. Il vient de qualifier son nouveau pays pour la Coupe du monde 2002. Emsi, MC, maître de cérémonie est son surnom. Portrait.

10 buts en 12 matchs. Emmanuel Olisadebe est une idole en Pologne. Mieux, il symbolise la renaissance du football polonais, s’enthousiasme la presse locale. Il est le premier Noir de l’histoire à jouer dans la sélection nationale polonaise. Il fallait une victoire à la Pologne contre l’Ukraine pour prétendre au voyage de Séoul. Le match se déroulait à Kiev. Les Polonais retiennent leur souffle et s’en remettent à la vivacité de MC, maître de cérémonie. Ils ne seront pas déçus. Emmanuel Olisadebe trouve par deux fois les chemins des filets. Varsovie exulte, MC est devenu son porte-drapeau. Le protégé de Zbigniew Boniek entre dans l’histoire. A 22 ans, il est la coqueluche du public polonais. Une longue histoire d’amour commence.

Un Noir chez les Blancs et Rouge

Un héros nommé Emmanuel Olisadebe. Alors qu’il évoluait au club nigérian Jasper United, Olisadebe a été remarqué par le recruteur polonais Jerzy Engel qui l’avait fait venir en Europe. Puis, devant les prouesses techniques du Nigérian, il propose au chef d’Etat Aleksander Kwasniewski de le naturaliser au plus vite pour que la Pologne puisse participer à la Coupe du monde 2002. L’ancienne gloire de la Juventus, Zbigniew Boniek, fait aussi le forcing pour la naturalisation d’Emmanuel Olisadebe. La machine administrative s’est mise en branle. MC obtient son passeport polonais en juillet 2000. Et inscrit son premier but un mois plus tard face à la Roumanie. Un mythe est né.

Si la presse locale s’est gaussée les premiers temps de cette naturalisation, elle a vite changé de discours devant les exploits de MC. Son mariage avec une belle Polonaise a fait le bonheur de la presse polonaise.