Le Maghreb en musiques

La musique nord-africaine est plurielle. Véronique Mortaigne, critique au Monde, a fait une plongée dans les univers musicaux de l’Afrique du Nord. Son livre, Musiques du Maghreb, publié aux éditions du Chêne, apporte un nouveau regard. De nouvelles approches. A lire, regarder et écouter.

La musique nord-africaine vient de loin, très loin. Elle prend ses racines dans la culture africaine. Car on oublie souvent que  » le Maghreb n’est que l’extrême nord de l’Afrique « . Véronique Mortaigne apporte un éclairage assez original. Elle a remonté le temps pour chercher le pluriel de la musique maghrébine. Bien avant que Gnawa Diffusion, emmené par le trublion Amazigh Kateb, n’impose avec brio le tempo africain, les Nord-africains pleuraient et dansaient sur des airs subsahariens.  » D’incroyables coïncidences unissent les cultes afro-américains du Brésil, d’Haïti ou de Cuba aux cérémonies pratiquées en Tunisie ou au Maroc par les descendants d’esclaves affranchis ; elles en disent long sur les liens profonds entre les pays arabes du Maghreb et l’Afrique noire « , note l’auteur de Musiques du Maghreb.

Maghreb mosaïque, Maghreb unique

Véronique Mortaigne a réussi le pari difficile d’élaborer une anthologie sans être à aucun moment barbante. D’un accès facile, le livre n’en fourmille pas moins d’informations sur la musique nord-africaine. Avec un style incisif, elle restitue le contexte quelque fois nostalgique, souvent mouvementé des courants musicaux. Véronique Mortaigne maîtrise son sujet et en parle bien, très bien. Normal, la journaliste a pris le dessus sur la musicologue.

Sans prendre de risques, on peut dire que c’est le premier livre complet sur la musique nord-africaine, accessible à tous les publics. Et comme une bonne nouvelle traîne toujours avec elle sa smala, Musiques du Maghreb se lit, se regarde et s’écoute. En plus du texte, la critique du quotidien Le Monde, a eu l’heureuse idée d’illustrer son livre avec des photos souvent inédites, très captivantes car décalées. Dernier atout, le disque. C’est vrai qu’elle n’a pris aucun risque, tous les titres sont des tubes. Mais on ne va pas le bouder pour autant. Livre coup de coeur d’Afrik.

Commander le livre :