Le Hip Hop met le feu à Cotonou

 » Ezo sound system  » est une manifestation culturelle bi-mensuelle. Son but : promouvoir le mouvement Hip Hop, éduquer les rappeurs et donner la parole aux groupes du Bénin et d’ailleurs.  » Ezo  » veut dire  » feu  » en dialecte du sud. Tout un programme.

 » Ici, les gens ne sont pas très réceptifs au Hip Hop. Ils voient des jeunes, habillés de jeans immenses et de chemises trop grandes et les associent à des délinquants. Pour eux, cela n’est pas culturel « , explique Euloge Nanga, journaliste aux  » Echos du Jour « . Pour remédier à cela, les principaux acteurs de la scène hip-hop béninoise ont décidé d’organiser une manifestation culturelle bi-mensuelle destinée à promouvoir ce mouvement,  » Ezo sound system « . Quand on sait que  » Ezo  » signifie  » feu  » en dialecte béninois, on peut s’attendre à un mélange explosif.

Au programme, toutes les disciplines du Hip Hop : les scratchs, le mix, le rap, la danse, la peinture, la mode. Avec pour objectifs  » d’ancrer davantage le mouvement au Bénin, de sortir une compilation des meilleurs groupes chaque année et d’éduquer les rappeurs « , explique Euloge Nanga. Un travail est notamment à faire au niveau de l’écriture des textes et de leur mise en rimes.

A long terme également, les organisateurs souhaitent créer un magazine 100% hip-hop, moyen d’expression et véhicule de la pensée des artisans du mouvement, et reprendre le flambeau d’un Festival Hip Hop tombé aux oubliettes.

Des  » posse  » émergent

Aujourd’hui, une vingtaine de groupes tournent dans la périphérie de Cotonou. Trois  » posse « * ont émergé : Ardiesse, H2O et les Sakpata Boys, actuellement en tournée aux Etats-Unis et qui ont travaillé au Sénégal avec les Positive Black Soul.

Le premier  » Ezo sound system « , organisé le 26 mai dernier, a accueilli six groupes (dont un venu du Togo), un défilé de mode, des performances de Dj’s et une projection vidéo. La nouveauté : le mélange des percussions avec le rap. Ou comment concilier la culture béninoise et un mouvement venu tout droit d’Occident.

Avec la fin des examens du brevet et du baccalauréat dans une semaine, Cotonou va voir refleurir les concerts de rue improvisés et les élèves rangeront leur uniforme scolaire au placard. Pour revêtir celui des B-Boys.

*posse : prononcer  » possi « . Terme anglais récupéré par le Hip Hop pour désigner  » la bande « .