Le HCR met fin au statut de réfugié ivoirien

Des Réfugiés
Des réfugiés (illustration)

Le Haut-commissariat des Nations Unies pour les réfugiés a officiellement déclaré la cessation du statut des réfugiés ivoiriens. Laquelle mesure prend effet le 30 juin 2022, à l’occasion de la Journée mondiale du réfugié. Le nombre de réfugiés dans le monde, davantage propulsé par la crise en Ukraine, a atteint 100 millions.

Filippo Grandi, Haut-commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, a officiellement déclaré, à Abidjan, la cessation du statut des réfugiés ivoiriens. La déclaration a été faite, ce lundi 20 juin 2022, en présence du chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara, du vice-président de la République de Côte d’Ivoire, Tiémoko Meyliet Koné, ainsi que des représentants des pays d’accueil des réfugiés ivoiriens.

«Je veux donc vous rendre hommage monsieur le Président parce que vous avez proposé vous-même d’entamer ce processus qui a été rendu possible par de multiples facteurs, essentiellement, ici en Côte d’Ivoire, le rétablissement de la paix et de la stabilité, les efforts de réconciliation nationale et le développement économique que vous avez guidé», a dit le Haut-commissaire, non sans dire «merci président Ouattara d’avoir lancé ce challenge» et les «pays d’accueil pour votre rôle humanitaire».

M. Filippo Grandi a donc rendu un hommage aux pays de la région qui, dit-il, «ont joué un rôle indispensable dans l’accueil de plus de 300 000 réfugiés ivoiriens, notamment la Guinée, le Liberia, le Mali, la Mauritanie, le Togo». Il a jouté que «des réfugiés rentrent encore et on va continuer les opérations de rapatriement pendant quelques semaines encore». Il a toutefois insisté pour que «des mesures de régularisation» soient prises pour «ceux qui ne souhaitent pas rentrer, pour des raisons personnelles».

Au nom du Président Alassane Ouattara, le vice-président ivoirien, Meyliet Koné, a salué les pays d’accueil, non sans rappeler que «plus de 300 000 compatriotes réfugiés ont regagné le pays, soit plus de 96% des réfugiés ivoiriens». Se prononçant au nom des pays d’accueil, l’Ambassadeur du Ghana, Frédéric Daniel  Laryea, a précisé que «le 30 juin 2022, c’est à cette date que le gouvernement ivoirien, les pays d’asile et le HRC se sont accordés pour marquer la fin du statut des réfugiés ivoiriens».

Lire : Le Burkina face à l’afflux des réfugiés