Le Groupe français PSA Peugeot-Citroën poursuit son développement au Maroc

Pour sa première implantation d’ampleur sur le continent africain le Groupe français PSA Peugeot-Citroën avait choisi le Maroc en 2015 avec un investissement de plus d’un demi milliard d’Euros d’euros sur la zone franche de Kénitra, à proximité de l’usine de son grand concurrent en France, le Groupe Renault. Aujourd’hui l’usine va pouvoir se mettre en route.

Sous la Présidence de Sa Majesté Le Roi Mohammed VI, Roi du Maroc, Carlos Tavares, Président du Directoire de PSA Peugeot Citroën et Moulay Hafid Elalamy, Ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie numérique du Royaume du Maroc avait signé, un accord en 2015, à Rabat, pour la construction d’une usine dans la Commune de Ameur Seflia, dans la Région de Kenitra. L’objectif était de pouvoir produire 90 000 moteurs et véhicules au démarrage et d’atteindre les 200 000 unités à terme. La production des moteurs a déjà commencé.

L’usine de Kénitra doit pouvoir produire des moteurs et des véhicules pour les 4 marques de PSA Maroc, Citroën, DS Automobiles, Peugeot et Opel. Par ces développements, le Groupe PSA contribue très largement à la création d’emplois mais aussi au développement de nouveaux métiers à fort contenu technologique.

Le journal l’Economiste annonce que le PDG du groupe PSA Peugeot-Citroën, Carlos Tavarès, « fera le déplacement pour l’inauguration de cette usine de dernière génération qui marquera le retour du constructeur sur le continent africain » et que la date est imminente, il ne manquerait que la décision du Cabinet royal.

« Effectivement, il y a beaucoup d’offres d’emplois et de recrutement en cours« , confirme PSA Maroc qui confirme à L’Economiste que le premier véhicule devrait être assemblé début juillet.