Le Gabon appelle les ivoiriens à la réconciliation nationale

Le gouvernement gabonais dans un communiqué publié mardi a invité les ivoiriens à la réconciliation. Les autorités de Libreville souhaitent également que ce pays ‘’frère’’ recouvre les valeurs qui ont jadis fait sa prospérité et sa stabilité en faisant à nouveau du dialogue, de la tolérance et du respect des droits de l’homme, la trame de sa reconstruction. Lire ci-dessous in extenso le communiqué du gouvernement.

Le Gabon, à l’instar de la communauté internationale, prend acte de la situation politiqua actuelle en Côte d’Ivoire qui a aboutit au retrait du président sortant, M. Laurent Gbagbo le lundi 11 avril 2011.

Suivant avec une extrême attention l’évolution de la nouvelle situation politique, institutionnelle et militaire en Côte d’Ivoire, le Gabon salue l’appel du président Alassane Dramane Ouattara à la réconciliation nationale et au pardon et forme le vœu que la Côte d’Ivoire, pays frère et ami, recouvre les valeurs qui ont jadis fait sa prospérité et sa stabilité en faisant à nouveau du dialogue, de la tolérance et du respect des droits de l’homme, la trame de sa reconstruction.

Considérant la résolution 1975 du conseil de sécurité des nations unies, le Gabon, par ailleurs membre non permanent du conseil de sécurité est attaché au dialogue et à la paix. Aussi, tient-il à réaffirmer que la paix et la sécurité demeurent un fondement essentiel de son action diplomatique sur la scène internationale.

En outre, le Gabon exprime sa satisfaction pour la fermeté avec laquelle les nouvelles autorités ivoiriennes font preuve face aux velléités de vengeance ou de violence que pourraient nourrir certains ex-belligérants. Il accueille favorablement les assurances données par le président Alassane Dramane Ouattara qui a promis ‘’ d’assurer l’intégrité physique du président sortant Laurent Gbagbo, de son épouse et de tous ceux qui ont été appréhendés’’.

Aussi, le Gabon salue-t-il la déclaration du président sortant, monsieur Laurent Gbagbo, qui a appelé ses partisans à l’arrêt des hostilités et à un retour au processus de dialogue.

Enfin, face à l’ampleur de la crise post-électorale ivoirienne, le Gabon exhorte le président Alassane Dramane Ouattara à s’atteler d’urgence avec toutes les forces vives de la nation ivoirienne à la difficile mais salutaire œuvre de réconciliation et de gouvernance démocratique.

Fait à Libreville, le 12 avril 2011.