Le Festival Images d’ailleurs projette la mémoire africaine

Le Festival Images d’ailleurs consacre sa dernière édition à la mémoire. Une quinzaine du souvenir avec 70 films issus de l’esprit de ceux qui font l’Afrique et sa diaspora.

C’est au son des tams-tams qu’a débuté, vendredi 6 avril 2001, à Paris, la 11ème édition du Festival Images d’ailleurs dont le thème, cette année, est la mémoire. Sanvi Panou, délégué du festival explique :  » Nous n’avions jamais eu l’occasion de traiter le thème de la mémoire alors que bon nombre de films africains ou des diasporas en parlent « . Preuve en est, les 70 oeuvres cinématographiques qui seront diffusées jusqu’au 15 avril.

Ainsi, pendant deux semaines, seront distillés des extraits de la mémoire du Continent Noir.

Avec  » Lumumba « , la fiction de Raoul Peck,  » Afrique 50  » de René Vautier, un pamphlet anti-colonialiste qui aura valu la prison à son auteur, aujourd’hui réhabilité. Un hommage lui est d’ailleurs rendu au cours de ce festival.

Ce sera aussi l’occasion de découvrir le documentaire, encore inédit,  » Nouvel Ordre Mondial, quelque part dans le monde  » de Philipe Diaz. L’un des films qui ont lancé le festival et dont la violence ne trouve sa justification que dans son objectif : nous aider à mieux comprendre le drame sierra-léonais.

L’Afrique au fil de la pellicule

Cinéphiles, réalisateurs, amoureux du continent noir, Européens et surtout Africains ont fait, nombreux, le déplacement. Une marque d’intérêt qui ravit les organisateurs du festival dont l’association éponyme a fait de la promotion du cinéma africain, un leitmotiv.

Des tables rondes sur l’Internet et la mémoire, par exemple, ainsi qu’une exposition de peintures participent à faire de cette onzième édition d’Images d’ailleurs un rendez-vous qui ne devrait être manqué pour rien au monde.

Images d’ailleurs.

Onzième édition : Cinéma et Mémoire

Centre culturel de la Clef

21, rue de la Clef, 75005 Paris

Métro Censier-Daubenton.

Tel: 01-45-87-18-09