Le Dakar saigne

Dakar : la série noire continue. Après le décès des motards José Manuel Perez (Espagne) et Fabrizio Meoni (Italie), en début de semaine, le rallye a enregistré trois nouvelles victimes en marge de la compétition : une fillette de cinq ans, ce mardi, ainsi que deux supporters belges mercredi. Trois victimes qui ne seront toutefois pas officiellement comptabilisées.

Par Sandrine Desroses

Cinq morts en trois jours. L’édition 2005 du Dakar est la plus meurtrière de l’Histoire. Avec le décès du motard espagnol José Manuel Perez et de l’Italien Fabrizio Meoni, le rallye enregistrait mardi sa 22ème victime depuis sa création en 1979. Le même jour, la série noire suivait son cours avec la mort d’une Sénégalaise de cinq ans. Le lendemain, deux supporteurs décédaient dans un carambolage. Seulement l’histoire du rallye ne retiendra pas ces trois morts, non comptabilisés officiellement par l’organisation. Retour sur les différents drames.

Un record macabre

Depuis le début de cette semaine, deux concurrents du Dakar ont trouvé la mort : le motard amateur José Manuel Perez, suite à une mauvaise chute lors de la 7ème étape, et l’Italien Fabrizio Meoni, vainqueur de la course en 2001 et 2002, victime d’une crise cardiaque lors de la 11ème étape entre Atar et Kiffa (Mauritanie). Un sombre record pour l’organisation qui, pour la première fois depuis 1992, déplore plus d’un décès parmi ses concurrents. Cette année-là, Jean-Marie Sounillac et Laurent Le Bourgeois, à bord d’une voiture d’assistance, puis le motard Gilles Lalay trouvaient la mort au cours d’une épreuve. Autant de statistiques du décompte « officiel » qui ne tiennent toutefois pas compte des victimes hors compétition. Car seuls les concurrents, les organisateurs et membres de l’assistance de l’organisation entrent en ligne de compte.

Mort accidentelle d’une fillette et de deux supporters belges

Mardi, à Kebmer (160 km de Dakar), une petite fille de cinq ans est décédée après avoir été heurtée par un camion d’assistance. Selon radio Canada, la fillette a « échappé à la surveillance de ses parents, a traversé la route et a été heurtée par la roue arrière d’un camion d’assistance qui, selon les témoins, roulait pourtant lentement en direction de Dakar ».

Le lendemain, un autre drame s’est déroulé sur la route de Mboro (près de Dakar), à la hauteur du village de Ndomor. Deux nouvelles victimes. Les personnes faisaient partie d’un convoi de onze touristes à moto de nationalité belge, supporter du concurrent René Delaby (KTM) ayant abandonné le rallye lors de la 9e étape. Elles ont été emportées suite à un carambolage d’une rare violence entre des motos, une automobile, un camion et un taxi. Les autorités sanitaires sénégalaises ont par ailleurs dénombré sept blessés, dont six dans un état grave. C’est ce qu’a annoncé à la presse le commandant des sapeurs-pompiers de Thiès.