Le Dakar reprend son souffle

Les 210 rescapés du Dakar 2003 devaient se trouver ce lundi à Siwa pour une journée de repos qu’ils auraient bien méritée. Mais les circonstances de la course en ont décidé autrement. Seuls 134 concurrents étaient arrivés dimanche soir dans l’oasis égyptienne.

Le Dakar 2003 est décidément maudit. 210 concurrents encore en course étaient attendus dimanche à Siwa, en Egypte, pour une journée de repos qu’ils n’auraient pas volé. Mais l’explosion d’une mine à la frontière égypto-libyenne a contraint 76 d’entre eux à établir, par mesure de sécurité, un bivouac sauvage sur place.

Morne Dakar

Peut-être un mal pour un bien. Car pour la journée de repos, les organisateurs ont décidé d’installer la caravane du Dakar dans une base militaire lugubre, entourée de grands hangars et dépourvue de douches. La somptueuse oasis de Siwa se trouve à une soixantaine de kilomètres de là. Et l’étape, mardi, qui aurait pu permettre aux rescapés de l’apercevoir, pourrait être supprimée afin de permettre aux 76 malchanceux bloqués en Libye de bénéficier des 18 heures de repos prévues par le règlement.

Cette péripétie n’est qu’un détail devant les quatre jours que le Dakar vient de connaître. Jeudi, c’est Shinosuka qui se blessait très gravement à la réception d’une dune. Après que les médecins tunisiens l’eurent déclaré  » hors de danger de mort « , on apprenait samedi le décès du copilote Bruno Cauvy, toujours après une réception de dune ratée, effectuée de face, par le museau de la voiture.

Encore en lice

Quelques coureurs africains sont parvenus jusque-là à tirer leur épingle du jeu et peuvent nourrir l’ambition d’arriver dimanche à Sharm el Sheikh. Guère plus. Car l’un des principaux espoirs, le motard sud-africain Alphy Cox, a dû abandonner dès la huitième étape. Son compatriote de Villiers fait mieux que résister en occupant la septième position au classement auto avec le Français Maimon.

Plus loin, on retrouve l’équipe franco-sénégalaise Farges-Ancel (43ème), le duo tunisien Abla-Chedly (49ème) et l’équipage présidentiel Wade-Pelletier. En moto, l’Ivoirien Vigneron se classe dans le premier tiers du tableau (33ème), alors que le courageux Mame Less Dialo du moto club de Dakar, après avoir rencontré d’énormes difficultés, pointe à la 49ème position.

Avec quelques dizaines d’heures d’avance, les Français Richard Sainct en catégorie moto et Stéphane Petheransel en auto mènent la course.