Le CPI épingle de hauts responsables kenyans

La Cour Pénale Internationale (CPI) a rendu publique jeudi les noms des six suspects dans deux enquêtes sur les violences post-électorales au Kenya fin 2007-début 2008, rapporte Daily Nation. Y figurent deux présidentiables, un bras-droit du président, un ministre, l’ancien chef de la police et un journaliste d’une radio locale. Mis en cause, le vice-Premier ministre Uhuru Kenyatta a rapidement réagi et clamé son innocence. « Ma position est claire et demeure sans ambiguïté : je n’ai jamais commis aucun crime », a- t-il déclaré.