Le Coronavirus fragilise l’économie camerounaise

Répondre efficacement aux effets de la crise liée au Coronavirus pose des défis majeurs au GICAM, le Groupement des patrons d’entreprises du Cameroun.

Sous la présidence de Célestin Tawamba, le plus imposant mouvement patronal du Cameroun, le GICAM (Groupement interpatronal du Cameroun) a tenu une session extraordinaire de son Conseil d’Administration, le jeudi 19 mars 2020.

Après avoir procédé à une première évaluation de la situation actuelle des entreprises, le Conseil d’Administration du GICAM avait exprimé ses vives préoccupations et inquiétudes face aux répercussions déjà perceptibles auprès de nombreuses entreprises, mais surtout sur le désastre économique, social et humain que pourrait entraîner cette pandémie qu’est le Covid-19.

Après la confirmation, le 6 mars 2020, des deux premiers cas de Coronavirus au Cameroun et la restriction des voyages à l’étranger, notamment en direction des pays touchés par ce virus, la psychose s’est accrue dans les milieux d’affaires camerounais,

Pour Célestin Tawamba, « à l’instar de nombreux pays déjà touchés par la crise, le Conseil d’Administration du GICAM appelle, non seulement à mobiliser en urgence l’ensemble des instruments de politique monétaire, budgétaire et commerciale, mais également à mettre en place des politiques inédites de soutien aux entreprises et aux ménages pour gagner la « guerre  » contre le Coronavirus ».

Le 6 mars dernier, le ministre de la Santé publique, Manaouda Malachie, a dû aller rassurer les patrons, à Douala, sur l’efficacité des mesures prises par les pouvoirs publics, dans l’optique de circonscrire au plus vite l’épidémie, et surtout éviter de nouvelles importations du virus sur le territoire camerounais.

Le GICAM a enfin mis sur pied une Cellule de Veille chargée de suivre l’évolution de la situation des entreprises face à cette crise. A cet égard, le GICAM portera instamment, auprès du Gouvernement, l’ensemble des préoccupations soulevées par les entreprises et proposera des mesures exceptionnelles en soutien au secteur privé et à l’économie nationale.

Le Cameroun, qui vient d’enregistrer son 70ème cas de Coronavirus, commence à ressentir les impacts de cette pandémie. Notamment dans les activités commerciales, car le Cameroun importe beaucoup de produits de la France, des USA, de l’Italie, de la Chine, …. Sur le plan sanitaire, cette pandémie suscite inquiétude et peur parmi la population. Et la mort du célèbre saxophoniste camerounais Manu Dibango, vient ainsi remuer le couteau dans la plaie.