Le chasseur devenu roi

L’illustrateur sénégalais Dialiba Konaté nous raconte une fois de plus une belle histoire mandingue. Avec « Le prince Maghan Diawara et le crocodile du lac Faguibine », les enfants à partir de 7 ans (mais aussi les grands), plongeront dans un récit traditionnel malien et dans un bain de couleurs.

C’est un héros de l’histoire mandingue. Maghan Diawara a régné 13 ans, de 1263 à 1276, sur une tribu de l’ancien empire du Mali. Avant d’être chef, Maghan Diawara était un chasseur célèbre pour sa témérité. « Il voyageait de brousse en brousse, de village en village, et tout le monde connaissait ses exploits et son courage. » Les villageois disaient de lui qu’il était « le grand chasseur qui ne revient jamais bredouille car son cœur est en paix avec tous ».

Pour mieux connaître ce personnage à la destinée extraordinaire, un album jeunesse richement illustré vient de sortir : Le prince Maghan Diawara et le crocodile du lac Faguibine (Seuil Jeunesse). On y suit les aventures du courageux chasseur qui s’attaqua au « terrible crocodile dévoreur de bétail, d’homme, de femmes et d’enfants » du lac Faguibine et terrassa le « terrible boa qui serpentait entre la savane et la clairière ». Gagnant ainsi la confiance et la reconnaissance de ses futurs sujets.

Jongler avec les matières

On doit le texte et les dessins au talentueux Dialiba Konaté. Ce dernier, qui s’applique à traduire graphiquement les traditions et récits maliens, a raconté l’histoire de Maghan Diawara à Martine Laffon qui l’a adapté pour la jeunesse. Dialiba Konaté est né en 1942 au Sénégal et vit en France depuis 1965. Dessinateur à ses heures perdues, éminent savant des traditions malinké, il s’inscrit au début des années 80 à l’Université de Paris VIII-Saint-Denis, pour étudier les arts plastiques. Passionné par l’histoire de l’Afrique, il traduit en images ce que les griots chantent depuis des siècles. Son livre, L’épopée de Soundiata Keïta, qu’il a mis 40 ans à terminer, est une référence : c’est un témoignage historique doublé d’un conte magnifique.

Dans Le prince Maghan Diawara et le crocodile du lac Faguibine, on retrouve le mot d’ordre de Dialiba Konaté : « Que la parole quitte les vieilles bouches pour entrer dans des oreilles neuves ! » Et l’on savoure son trait de dessin à la fois naïf et soucieux des détails et dont le style fait penser aux « souwères » sénégalais (peintures sous-verre). Crayons de couleurs, stylo à bille… l’auteur jongle avec les matières. Il offre, dans son livre, toute une palette de sentiments et, à travers ce récit traditionnel, exalte la solidarité et la paix.

Le prince Maghan Diawara et le crocodile du lac Faguibine, texte et illustrations de Dialiba Konaté, adaptation de Martine Laffon, éditions Seuil jeunesse.

Commander le livre

Du même auteur :

L’épopée de Soundiata Keïta.