Le blues d’un Français en Afrique

La vie d’un coopérant dans une grande ville africaine est la trame de  » Cannibale Blues « , le second roman de Béatrice Hammer, publié aux Editions Pétrelle. Cette écrivaine à la plume acérée nous livre un portrait amer des relations entre Occidentaux et Africains.

 » Je peux bien l’avouer, ce qui m’attend, là-bas, pendant deux ans, me terrorise  » : tel est l’état d’esprit de Ramou, jeune coopérant français, avant son départ pour le continent noir. Malgré cette peur, il souhaite  » agir pour le tiers-monde « , et quitte son pays et sa fiancée, Juliette, pour se lancer dans l’aventure.

Béatrice Hammer, avec son second roman, Cannibale Blues, brosse un portrait sans complaisance des rapports entre Occidentaux et Africains. Le pauvre Ramou, bien décidé à apporter son savoir et à soulager la  » misère du peuple africain « , est confronté à une société occidentale, d’expatriés, qui reproduit le schéma colonialiste.

Un style incisif, une plume acérée, telles sont les caractéristiques de l’écriture de Béatrice Hammer, qui fait montre dans son roman d’une grande inventivité. Elle mélange différents  » je « , à la fois celui de Joseph, le boy, qui raconte cette histoire tel un narrateur omniscient, et celui de Ramou, qui livre ses pensées à son journal. A l’occasion, le journal de Ramou devient une lettre pour Juliette, et lorsqu’elle vient à son tour en Afrique, son  » je  » se substitue à celui de son fiancé.

Attraction magnétique

Bien qu’il y soit sauvagement opposé, Ramou, poussé par le directeur de l’Institut où il officie, accepte d’embaucher deux domestiques. Joseph, son boy, est un personnage étrange. Docteur en sciences politiques et fils d’un ministre assassiné, il est un peu trop intelligent pour être un simple boy. On le soupçonne de travailler pour la Sûreté, ou de chercher à se venger d’une vieille affaire personnelle.

Sur ce fond de polar se trament plusieurs aventures amoureuses. Ramou souhaite rester fidèle à se Juliette restée en France, mais il ne peut résister au attraction magnétique de la  » Vénus africaine « . L’Afrique sera un tournant décisif pour ce jeune couple français, qui se redécouvre à la lumière des soirées arrosées de Cannibales Blues.

Commander : Cannibale Blues, de Béatrice Hammer