Lancement du projet « Maurice Ile Durable »

Le ministre mauricien des Services publics, Abu Kasenally, a lancé ce mercredi le projet « Maurice Ile Durable » (MID), dont l’objectif est de maîtriser la demande de l’énergie, de produire de l’électricité à partir de sources renouvelables et de réduire le gaspillage de l’énergie dans l’île.

Lors de la présentation du projet au centre scientifique Rajiv Gandhi, à Bell-Village, près de la capitale, M. Kasenally a dit qu’il faut considérer la situation actuelle de la hausse drastique des cours du pétrole sur le marché mondial.

« L’ère du pétrole à bon marché est finie; de 45 dollars il y a trois ans, il est passé à environ 150 dollars aujourd’hui », a-t-il rappelé, avant de qualifier cette situation « d’une sorte d’épée de Damoclès qui est suspendue à quelques centimètres de nos têtes ».

Selon lui, la crise énergétique frappe déjà aux portes de l’île Maurice et, à cet égard, a-t-il soutenu, « nous ne pouvons continuer notre route comme si rien ne s’y passe ».

« Maurice est encore dépendante du pétrole pour ses besoins en électricité, bien qu’elle produit environ 21% de sa consommation nationale d’électricité à partir de sources renouvelables », a indiqué M. Kasenally.

Le but du projet MID, dont le budget est estimé à 1,3 milliard de roupies (environ 47 millions de dollars) pour la période de juillet 2008 à juin 2009, a-t-il ajouté, est de réduire cette dépendance.

Sous ce projet, les autorités de l’île veilleront à ce que toute la quantité de bagasse, un résidu de la canne à sucre, produite par les usines sucrières, soit utilisée pour la production de l’électricité par les centrales thermiques afin d’augmenter la production d’électricité d’environ 8%, d’ici à une année.

« Nous maximiserons aussi notre production à partir de l’eau et produirons aussi de l’électricité à partir des ordures », a dit le ministre.

Outre ces actions, le gouvernement va encourager tous les Mauriciens à produire leur propre électricité avec des panneaux solaires ou photovoltaïques à partir de janvier prochain.

Des facilités bancaires seront également offertes aux Mauriciens pour leur permettre de s’équiper en chauffe-eau solaires et d’utiliser des ampoules à faible consommation d’électricité.

Une vaste campagne de sensibilisation visant à réduire la consommation d’électricité dans l’île sera également lancée incessamment.