Lamine Ndiaye veut la tête des Lions

L’ancien entraîneur du FC Mulhouse (Ligue 2 Française) et de Coton sports de Garoua (champion du Cameroun en titre), le Sénégalais Mamadou Lamine Ndiaye est candidat à la succession de Bruno Metsu à la tête des Lions de la Teranga. Il a fait parvenir officiellement son dossier à la Fédération sénégalaise de football, cette semaine. Interview.

Afrik : C’est décidé, vous êtes partant pour remplacer Bruno Metsu comme entraîneur-selectionneur des Lions Sénégalais …

Lamine Ndiaye : Je pense que oui. Le poste est vacant. Bruno Metsu est parti pour les Emirats Arabes Unis. Il faut bien quelqu’un pour le remplacer. Je me suis dit pourquoi pas.

Afrik : Comment s’est passé votre candidature ?

Lamine Ndiaye : C’était spontané. J’ai appelé les dirigeants de la Fédération sénégalaise de football (FSF) pour leur présenter ma candidature. Par la suite, je leur ai fait parvenir mon dossier pour qu’ils prennent connaissance de mon parcours et de mon expérience depuis 20 ans en France.

Afrik : Quel est votre parcours ?

Lamine Ndiaye : 20 ans dans l’encadrement technique. J’ai été, à Mulhouse, responsable du centre de formation, puis entraîneur de l’équipe première. Je dois dire que peu d’Africains ont eu le privilège d’être entraîneur principal d’une équipe professionnelle en France. J’ai également fait mes preuves au Cameroun. J’ai passé une saison (2001-2002, ndlr) à Garoua (Nord-Cameroun) où j’ai entraîné et gagné le championnat de première division avec le Coton sports de Garoua.

Afrik : Quels sont vos atouts ?

Lamine Ndiaye : Mon expérience avant tout, de joueur et d’entraîneur. Il ne faut pas oublier que j’ai porté le maillot de l’équipe nationale du Sénégal à plusieurs reprises. De plus, je connais la majorité des internationaux Sénégalais.

Afrik : Savez-vous si d’autres entraîneurs Sénégalais postulent à ce poste ?

Lamine Ndiaye : Pas officiellement mais j’ai appris par des amis qu’il y avait trois ou quatre Sénégalais en lice. Les noms qui reviennent le plus souvent sont ceux d’Amara Traoré, le Geugnonais, Omar Gueye Sene, l’ex-capitaine du Paris Saint-Germain et les deux adjoints de Bruno Metsu (Jules Bocandé et Aboubacar Saar, ndlr).

Afrik : Que pensez-vous apporter de plus à cette équipe ?

Lamine Ndiaye : Une régularité dans les résultats. Nous avons une bonne équipe mais elle doit gagner en régularité dans ses performances. Etre un peu ce qu’était le Cameroun. Une bonne organisation défensive et un collectif homogène. Le premier objectif sera de gagner la Coupe d’Afrique des nations.

Afrik : Avez-vous des exigences particulières sur le plan financier ?

Lamine Ndiaye : Pas spécialement. Je sais simplement que tout travail mérite salaire.

Afrik : Que faites-vous actuellement ?

Lamine Ndiaye : Rien de particulier. Je me suis mis en marge de tout dans l’attente d’une décision des dirigeants de la FSF. J’espère qu’elle ne sera pas longue à venir.