La veuve de l’ancien président rwandais devant la justice française

Installée dans l’Essonne depuis 1999, Agathe Habyarimana, veuve de l’ancien président rwandais Juvénal Habyarimana, est accusée de crime contre l’humanité et de génocide par les autorités rwandaises qui demandent son extradition. Elle s’explique sur les accusations portées contre elle à Paris comme à Kigali, dans Le Parisien paru samedi. Soupçonnée d’avoir appartenu à l’Akazu, réseau secret qui aurait suscité le génocide, mais aussi d’avoir commandité la mort de son mari décédé dans un attentat en 1994, elle doit désormais faire face à la justice française.