La TNT en bonne voie au Cameroun !

Le groupement composé des cabinets Analysys Mason, FTPA et Osiris Intelligence Stratégique (Osiris) vient de remettre ses conclusions et recommandations au gouvernement camerounais sur le lancement de la télévision numérique terrestre (TNT). Ces recommandations ont été présentées à Yaoundé le 25 juin 2014, lors d’un comité ministériel restreint présidé par le Secrétaire Général du gouvernement camerounais, Louis Paul Motaze…

La TNT est en bonne voie au Cameroun, et elle peut jouer un rôle décisif dans le décollage audiovisuel camerounais, en suscitant la création d’un tissu de producteurs indépendants capable de mettre en avant la richesse des cultures du Cameroun et ses capacités d’innovation et de création.

Le groupement composé des cabinets Analysys Mason, FTPA et Osiris Intelligence Stratégique (Osiris) vient de remettre ses conclusions et recommandations au gouvernement camerounais sur le lancement de la télévision numérique terrestre (TNT). Ces recommandations ont été présentées à Yaoundé le 25 juin 2014, lors d’un comité ministériel restreint présidé par le Secrétaire Général du gouvernement camerounais, Louis Paul Motaze, et incluant notamment le Ministre des Postes et des Télécommunications et le Ministre de la Communication.

Le gouvernement du Cameroun a arrêté en septembre 2012 sa stratégie de migration de la radiodiffusion terrestre de l’analogique au numérique, puis créé un comité national de supervision de cette migration dénommé CAM-DTV. Le CAM-DTV finalise actuellement le passage de la télévision analogique à la TNT au Cameroun. Le groupement Analysys Mason, FTPA et Osiris a été mandaté par le CAM-DTV pour apporter au gouvernement camerounais un soutien stratégique, juridique et en matière de contenus dans le cadre de cette transition. Les différents travaux que le groupement a menés pour le CAM-DTV se sont étalés entre janvier et juin 2014 et ont permis d’éclairer les décisions futures du gouvernement concernant la TNT.

Ce soutien s’inscrit dans un contexte plus global de réflexions et d’initiatives entreprises par le CAM-DTV et le gouvernement camerounais pour repenser, modifier et redéfinir le paysage audiovisuel dans son ensemble dans une perspective économique. Les travaux se sont néanmoins focalisés principalement sur le passage à la TNT. Cinq objectifs de politique publique ont été dégagés afin de guider les travaux du groupement et permettre de répondre aux questions clés du CAM-DTV : la TNT diffusée en clair accessible à tous, la diversification de l’offre télévisuelle en multipliant le nombre de chaînes, la promotion et le développement de la production de contenus aux niveaux local et régional, l’implication de l’industrie télévisuelle dans la mise en place de la transition, enfin la protection et le développement de l’industrie télévisuelle nationale.

Pour Luís Borrell, Partner chez Analysys Mason et directeur de projet pour le groupement, « le Cameroun est l’un des rares pays d’Afrique sub-saharienne à avoir dépassé les aspects purement techniques de la transition vers la TNT, en mettant notamment les contenus et la production au cœur de ses réflexions, et plus globalement en plaçant le secteur de l’audiovisuel et les citoyens au centre de la transformation ». Et d’ajouter : « Cela nous paraît être un exemple à suivre pour d’autres pays africains, et nous félicitons le gouvernement du Cameroun pour cette vision pluridimensionnelle ».

« En mettant les contenus au centre des réflexions liées à la migration vers la TNT, les enjeux sont multiples et les décisions politiques à prendre nombreuses. Nous sommes ravis d’avoir contribué aux réflexions du CAM-DTV tout en apportant une vision structurée de l’ensemble du marché audiovisuel et d’avoir ainsi pu fournir une boîte à outils stratégiques, économiques et juridiques directement opérationnels. La mise en place de nos recommandations nécessitera beaucoup d’efforts et d’implication de la part du gouvernement et de l’ensemble du secteur pour aboutir », explique Olivier Pascal, Manager chez Analysys Mason et chef de projet pour le groupement.

« Le passage à la TNT doit être l’occasion pour le Cameroun de se réapproprier son espace audiovisuel pour exprimer son identité culturelle plurielle et riche», insiste Olivier Zegna-Rata, fondateur d’Osiris (NDLR : Olivier Zegna Rata est également l’un des fondateurs du Groupe AFRIK, éditeur d’AFRIK.COM).

Par Olivier Pascal