La Russie recrute-t-elle des mercenaires en Ethiopie pour combattre en Ukraine ?


Lecture 2 min.
Le Président russe, Vladimir Poutine
Le Président russe, Vladimir Poutine

De nombreux anciens militaires éthiopiens font la queue devant la représentation diplomatique russe, depuis quelques jours. Objectif : faire partie des recrues pour aller combattre en Ukraine, aux côtés des forces russes. Ce que Moscou dément.

Ils sont des centaines de citoyens éthiopiens à faire le pied de grue devant l’ambassade de la Russie en Ethiopie. Pour la plupart d’anciens militaires ayant servi dans les rangs de l’armée éthiopienne, ils espèrent être recrutés et ensuite déployés en Ukraine pour aider l’armée russe qui vient de prendre sous son contrôle Marioupol, après d’âpres combats.

Des témoins ont confié à VOA que l’ambassade n’a pas ouvert ses portes aux candidats, mais que des membres du personnel diplomatique sont sortis pour récupérer des dossiers en vue des les étudier à l’intérieur. Un candidat, qui a passé trois jours à attendre devant l’ambassade, compte faire valoir son expérience militaire pour convaincre et se faire enrôler en vue d’aller combattre en Europe de l’Est.

Un engagement des citoyens éthiopiens qui a heurté certains de leurs compatriotes. Ces derniers, selon le média, ne pouvant pas comprendre que l’appel récent fait par le chef du gouvernement éthiopien n’ait pas eu d’échos favorables, alors que des concitoyens répondent à un appel venant d’un pays étranger. Abiy Ahmed, au plus haut de la guerre au Tigré, avait en effet invité la population éthiopienne, de tous bords, à venir combattre aux côtés des forces fédérales. Appel tombé à l’époque dans l’oreille de sourds.

Et ce sont ces mêmes « sourds » qui se pointent devant l’Ambassade russe pour se faire enrôler. Recrutement que dément la représentation diplomatique russe dans ce pays de la corne de l’Afrique. En plus d’avoir affirmé qu’elle ne recrute pas de combattants étrangers, l’ambassade a indiqué que les Éthiopiens massés devant leurs locaux depuis des jours sont venus uniquement pour exprimer leur solidarité à Moscou. Qu’en est-il ? Affaire suivre.

A lire : Le Sénégal interdit à l’Ukraine de recruter des mercenaires sur son sol

Avatar photo
Journaliste pluridisciplinaire, je suis passionné de l’information en lien avec l’Afrique. D’où mon attachement à Afrik.com, premier site panafricain d’information en ligne
Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter