La RDC contre la présence de certains pays voisins dans la « force neutre »

Kinshasa ne veut notamment pas de Kigali (Rwanda), qu’elle accuse de soutenir la rébellion au Nord-Kivu. C’est ce que rapporte l’agence Reuters. Le ministre des Affaires étrangères congolais, Raymond Tshibanda, a également mis en cause, sans les nommer, d’autres pays voisins. Les chefs d’Etat des onze pays membres de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL), s’étaient réunis cette semaine à Kampala, en Ouganda, pour discuter de la composition de la « force internationale neutre » censée lutter contre les insurgés à l’Est de la RDC. Ils ne sont pas parvenus à un accord. On estime à près de 500 000 le nombre de déplacés, près de la frontière rwandaise, suite aux combats qui opposent les forces loyalistes congolaises aux mutins du M23.

Lire aussi :

 RDC : le Sommet de Kampala accouche d’une souris